Après quelques jours d’arrachage de cheveux pour boucler les valises, et une soirée à imprimer nos différents papiers, une nuit très courte, 7h du matin les valises sont bouclées pour vite monter dans la father’s automobile direction La Part Dieu.

Les jours précédents la SNCF nous avait baladé entre un « vos billets vous pouvez les récupérer 24h avant le départ à TGVair », 24h avant « ben non c’est 30 minutes avant le départ du train »… Le Jour J on est donc 30 minutes avec devant le guichet TGVair qui est juste…. blindé… Gros coup de stress, manquerait plus qu’on loupe notre train tiens.. Heureusement on est 10 minutes avant sur le quai pour prendre le train qui n’arrivera pas en retard « Hallelujah ».

Un arrêt à Marne-La-Vallée (non non on ne descend pas ici, on a un avion à prendre !), descente dans l’énorme aéroport de CDG. On trouve rapidement notre terminal. Par contre pour trouver le guichet d’enregistrement Air France.. Euh.. il y a juste 4 allées.. On prend laquelle ? On met un moment à capter qu’une allée représente plus ou moins un continent. Après renseignement pris auprès des agents, on tombe sur le bon lieu d’enregistrement, on fait la queue, on enregistre les bagages (17kg de marge pour le retour + 2 bagages a main vides nickel), on passe les portiques de sécurité et on cherche encore une fois un chargeur pour notre caméra (ben oui un déménagement, une disparition forcément). Coup de bol on trouve ça en zone duty free. Et c’est parti pour 3h d’attente dans l’immense hall… 3 ? non 4…L’avion n’est pas prêt, du coup il est retardé… On est plus à une heure près maintenant…

« »