L’avion arrive enfin, la montée se passe sans encombre, pas de bol on est en pleine allée centrale, pas de hublot (la claustro stressée que je suis est ravie). On fera avec..

C’est parti pour 9h d’avion, entre repas (ma foi pas trop dégueulasse chez Air France), films et inconfort total….

Bilan :

La couleur des sentiments : film magnifique, super sympa

Sexe entre amis : comédie romantique américaine par excellence qui casse pas des briques non plus…

Bad Teacher : humour lourd, mais bon film américain pas prise de tête qui passe bien le temps

Au bout de 9h l’avion atterrit enfin, manque de bol avec cette heure de retard du départ, on est en plein rush (18h50 heure locale un peu normal).. On reste bloqués encore 45 minutes dans l’avion avec les employés AF qui nous disent de 5 minutes en 5 minutes qu’on va sortir dans 5 minutes. Un peu excédés sur les bords (et on commence accessoirement à crever de chaud la dedans). Viens l’heure de la délivrance et l’heure d’attente à l’immigration (notre première file sur le sol américaine et la plus longue du séjour au final). Deux trois questions, nos premières réponses en anglais avec accent d’une vache française (oui oui on travaille en France, on va à WDW oui …), un tirage de bobine, prise d’empreintes (et on reprend car ça a pas marché), deux coups de tampons, on reprend les valises hop la douane qui récupère le papier (quoi tout ce pataquès et tout ce papier à remplir pour ça ?) et nous laisse filer.. Les tapis, nos deux grosses valises.. Persuadés de repasser un contrôle de douane on va chercher le tramway/métro (gauche?droite? ah ils vont au même endroit) et on s’oriente au terminal principal.. Ben non finalement pas de douane.

Le papier du magical express on suit les données, on trouve le guichet où il y a pas un chat (normal au lieu d’être descendu de l’avion a 18h on se présente à 21h passés), la trouille qu’ils nous refusent.. ben tiens non, un bus nous attend… Un chauffeur qui maitrise le français (italien) met nos bagages en soute, on grimpe et notre premier « please relax and enjoy the trip » se lance… C’est parti pour 45 min de trajet direction le Port Orleans-French Quarter…

« »