Continuons par une zone du parc, peut être la plus fréquentée de toutes de par son attraction phare… J’ai nommé The Land avec THE ATTRACTION, la plus belle de tout le séjour, j’ai nommé Soarin’.

Situons tout d’abord cet immense bâtiment. Au sommet d’une mini-côte qui fait bien mal aux jambes quand on court à l’assaut des Fast Pass de Soarin, The Land est sur la droite de Future World. Plus exactement au niveau de la magnifique fontaine de Future World, c’est sur la droite, tout au fond. (Si vous ne situez pas le plan est disponible ici au niveau du point 8).

Dans cette immense bâtiment on retrouve trois attractions à l’intérêt disparate, un fast food et un restaurant. La première chose qui saute aux yeux, enfin plutôt au nez quand on y entre c’est l’odeur hyper particulière du lieu. On ne sait toujours pas si c’est du au Fast Food du coin ou des serres de culture qui sont au final dans le bâtiment. En tout cas on devait manger au Sunshine Seasons qui est très réputé, mais l’odeur nous en a définitivement tenu éloignés. Bravant avec courage l’odeur des lieux, nous faisons un tour des trois attractions de The Land.

   

The Circle Of Life

Le nom nous dit de suite quelque chose et en voyant le panneau nous sommes confortés dans notre hypothèse d’une attraction reprenant des personnages du Roi Lion. On entre dans la salle, ne sachant pas trop à quoi nous attendre (hormis 0 min d’attente). The Circle Of Life est un film sur la nature et les conséquences de nos actes sur celle-ci, avec l’histoire racontée par Timon et Pumbaa. Une fable écologiste à la sauce américaine. Avis mitigé sur l’attraction qui est sympa mais pas inoubliable non plus. Elle permet de se reposer au calme.

Avis : ++

Remarque : cinéma

Un étage plus bas que The Circle Of Life on retrouve Living with The Land. De nouveau 0 minutes d’attente, on monte donc dans les petits bateaux, ne sachant pas une fois encore dans quoi nous nous engageons.

Living with the Land

Cette « mini-croisière » nous ballade entre différents décors tout d’abord nous    expliquant l’agriculture et l’influence de l’humain sur la nature puis l’on passe dans    plusieurs serres et lieux d’élevage de poissons. Très intéressant de voir certaines    techniques de culture notamment les nouvelles (hors-sol…), bref ma fibre   scientifique a vibré pendant toute la ballade.

Remarque : les fruits/légumes cultivés dans les serres sont servis au Sunshine   Seasons.

Avis : ++

Remarque : ballade instructive, mais peut être un peu « ennuyeuse » pour les plus   jeunes et pour ceux qui se fichent un peu des cultures.

Le meilleur pour la fin, et quel meilleur, comme dit au début du post, abordons le sujet de Soarin…

Soarin

Soarin est tout simplement mon plus gros coup de cœur des parcs, l’attraction qui justifie à elle seule un vol au-dessus de l’Atlantique. Soarin est un simulateur de vol. Embarqués à bord d’une balancelle, sensée représenter un ULM, nous partons à la découverte des paysages Californien. Au gré du vol de notre ULM, nous sommes parfaitement immergés dans cette nature Californienne, même au niveau olfactif ils ont mis le paquet. L’attraction est très populaire outre-Atlantique et qui dit attraction populaire dit longues files d’attente même en période creuse (jamais en dessous de 45 minutes). Donc Fast Pass obligatoire dès l’ouverture du Parc puis un second, une fois le premier passé (attention ils partent très vite, généralement vers 15-16h il y en avait déjà plus le week end).

Avis : Notre attraction préférée sans hésiter de walt disney world

Remarque : Simulateur de vol, Fast Pass (quasi obligatoire), taille minimale 1m02

En sortant s’offre à nous un magnifique panorama :

« »