Une petite parenthèse lyonnaise avant de reprendre le TR du voyage en Floride prochainement. Hier par un heureux concours de circonstance (merci le frère de Jérém’) nous avons eu l’immense privilège de pouvoir participer au même titre que 9998 autres personnes à un nouvel anniversaire (après les 20 ans de DisneyLand Paris on commence à enchaîner les festivités). Lequel ? Les 30 ans d’une petite radio locale : j’ai nommé radio scoop !

Cette célébration se déroulait sur la scène mythique mais aux qualités sonores discutables de la Halle Tony Garnier. Les festivités commençaient à 20h30 avec ouverture de salle à 18h.

Finissant le boulot à 17h40 je prenais le métro direction la salle, sur place 10 minutes plus tard, le nez au vent, je trouvais au bout de quelques instants le bon carrefour et la bonne route (autant ne pas se précipiter et partir dans le mauvais sens et se perdre dans Lyon). Je filais direction la halle qui était à 800 m environ et fut stoppée 200 m plus loin par un amas massif de personnes.. Ben tiens j’aurais jamais pensé faire la queue déjà à 600 m de la salle… Bref une longue attente commence parmi des milliers de personnes. Jerem’ me rejoint une bonne demi heure plus tard (heureusement il a pas galéré pour se garer, merci le parking payant). Commence une longue attente sous la neige lyonnaise..

La neige ? Non pardon la tempête mêlée au sable des travaux et au duvet des fruits du platane. Mélange magnifiquement allergène, nombre -dont moi- avaient l’air super malin avec les quintes d’éternuement et les yeux globuleux. En chemin nous croisons un groupe de copains bien connu qui attendent à l’entrée une amie commune. Nous préférons rentrer garder des places.

Une fois entrés vers 19h10 se pose la question cruciale : fosse ou gradin. Une fois la confirmation que les gradins sont accessibles aux pauvres hères que nous sommes sans ticket VIP nous grimpons et nous calons dans ceux-ci au 6ème rang, légèrement excentré mais avec une bien meilleure visibilité que de la fosse qui est déjà complète à 50%.

Venons en au fait… De quoi sont composées les festivités ? Tout simplement d’un concert géant, de stars plus ou moins connus, le tout présenté par les animateurs mythiques de la radio (enfin de parfait inconnus pour ma part, n’écoutant que peu cette radio-là). La seule déception que j’ai dès le départ c’est de savoir que Shy’m ne sera pas de la partie suite à quelques tits soucis alors qu’elle était prévue à la programmation. Tant pis..

La « première partie » est assurée par Dario M, le DJ résidant de la radio qui mixe des airs bien connus pendant pas loin de 45 min (yeah même le droit à Au si eu te pego… mosaaa mosaaaaa *_* hum je sors)..

Pour ceux qui ne voient pas ce dont je parle (incultes !!) c’est ça :

Le frère de Jerem’ et sa fiancée nous rejoignent à ce moment là.
Le concert débute enfin à 20h30 sans trop de retard et on commence par Global Deejays.

 Global Deejays :

Comme le nom l’indique on commence donc par un set de DJ. La musique est pas mauvaise (je connais à peine, je dois le reconnaître). Et ils arrivent pas mal à tenir la salle. Le seul point TRES négatif qui fausse la performance ce sont les espèces de « dindes » qui se dandinent sur la scène sans aucun talent et qui ne semblent avoir qu’un but: se déhancher lascivement (et pas en rythme, et ensemble pour quoi faire?) pour se retrouver à faire un strip-tease  en shorty-soutif en fin de set. Hallucinant de nullité (les danseuses hein).

Le concert enchaîne rapidement avec une chanteuse à voix très connue de la « jeune » génération « réalTV »  : Amel Bent.

Amel Bent

Très connue de part le titre « Ma Philosophie » (oui c’est elle « le poing levé ») en tant qu’ex perdante de l’émission la Nouvelle Star, elle nous interprète trois titres dont Ma Philosophie. Elle commence par son titre Je reste qui rend très bien en live, enchaîne sur Ma Philosophie pour finir par son nouveau titre Délit qui sort tout juste. La performance est louable mais la Halle pourrit bien le truc. Le son est tellement mauvais dans cette salle (merci la structure métallique) que dès que la belle monte, le son sature et ça gâche la performance. Hormis ce petit bémol et le shorty pailleté vert d’un gout douteux, la performance est sympa et donne au final envie de la voir à son propre concert (mais ailleurs qu’à la Halle), et le public la suit sans difficulté sur le titre Ma Philosophie où il reprend l’intégralité des refrains à sa place.

Viens ensuite sur la scène un artiste qu’il me semble ne pas connaître Marlon Roudette (marlon qui ? connais pô…)

Marlon Roudette

Il présente son titre New Age qu’au final j’ai entendu quelques fois à la radio. Sympa en live, bonne voix mais j’en garde pas un souvenir impérissable et je n’y pense pas avec plein d’étoiles dans les yeux et la bave aux lèvres. Bref sympa mais sans plus. Et il n’a en plus droit qu’à une chanson ce qui lui laisse à peine le temps de s’installer. Dommage.

Les artistes s’enchaînent mais ne se ressemblent pas, voilà tit pas qu’un nouveau truc parfaitement inconnu au bataillon s’avance. Remady ? Remaquoi ??? (décidément ma culture musicale est grandement à revoir).

Remady

Tout simplement une des grosses claques de la soirée. Ce DJ fait un set de feu, avec des danseurs doués (eux, contrairement aux din…danseuses d’avant) qui n’ont pas besoin de se désaper pour faire de la qualité et que dire de la voix principale ? Qu’on ne le laisserait pas dormir dans la baignoire s’il venait dormir à la maison. Bref super bonne surprise et on ne s’est pas ennuyé un instant. J’ai adoré le set !

Les prestations s’enchainent et vient alors le tour de Keen’V un très grand ami à Jerem et moi enfin surtout Jerem’.

Keen’V

Ce chanteur qui a un fort public et des musiques « à la cool » déchaîne les minettes en furie dès son entrée (enfin moins qu’un autre qui se présentera plus tard). Adepte du bon mot pourri, et de chansons à la Franky Vincent, autant dire que je ne peux que faire rager Jerem’ quand je lui chante à l’oreille « j’aimerais trop qu’elle m’aimeeeuuuhhhh Mademoiselle Valérie »… Et oui les chansons qu’on aime le moins sont celles qui nous rentrent dans le crâne le plus facilement malheureusement. Il enchaîne sur deux autres titres de son cru et nous annonce la sortie de son prochain album en juin (c’était pas obligé hein xD). Sans parler de son bon mot des « nanas qui tiennent la culotte dans le 69 » no comment -_- Bref suis pas fan du mec et du style et le voir en live m’aura conforté dans mon avis.

Mes oreilles respirent le bonheur à l’annonce des prochains artistes…

1789, les amants de la Bastille

La troupe de la nouvelle comédie musicale de Dove Attia (qui a réalisé précédemment Mozart l’Opéra Rock, Le Roi Soleil) est tout simplement blindée de talent et les titres sont efficaces. Ils commencent par le nouveau titre Pour La Peine et enchaînent sur le titre ça ira mon amour qui commence en guitare voix et repris à fond par le public. Je franchis à l’aise la comparaison mais j’ai l’impression de me retrouver face au talent de la troupe de Mozart, une troupe qui est à l’aise sur scène, soudée, et qui fait le show. Les entendre en live m’a donné tout simplement l’envie de prendre mes places pour leur tournée « […]qui passe rapidement sur Lyon, en mai […] » 2013… Snif T-T

La personne qui suivra doit maintenir l’intérêt du spectacle après la prestation super convaincante des amants de la Bastille (genre, la fille qui se croit dans un concours de chant xD)… Malheureusement…

Aura Dione

Voila une artiste danoise, le coup de coeur de radioscoop qui donne envie de se projeter vers l’avant (dixit l’animateur). Je m’attend à un truc énorme, une voix fantastique, un charisme de fou, un talent qui ferait trembler le mythe de M. Jackson himself (quoi j’en fais trop ?).. Voilà un petit bout de femme en robe archi courte et deux grands fils qui pendent de celle-ci, avec les jarretières apparentes (quand je commence à m’intéresser aux fringues c’est que je suis à la limite de décrocher de la prestation) qui nous interprète son titre Geronimo. Qu’en penser ? Ben rien, nada, Électroencéphalogramme plat. Le souci c’est que ça risque de marcher, à force de rabâchage radiophonique. Bref je la raye de ma liste des artistes à voir en concert, et même si on m’offre des entrées je n’y mettrais pas les pieds (roooh je suis vilaine mais bon les goûts et les couleurs)… Je vous laisse vous forger votre avis sur la jeune demoiselle :

On arrive à la moitié du spectacles et déjà un gros coup de coeur pour Remady (qui aurait dit un jour que je préfèrerais de la musique éléctro à de la pop bien sucrée gnan gnan ?) et deux trois trucs moins sympas, mais tout de même une première moitié de show sympa à suivre (et commenter, languedeputer avec les autres ^^). La suite sera dans la même veine…

A suivre..

(Les vidéos sont celles réalisées par Radio Scoop tout au long de la soirée)

« »