Une fois dans notre parc préféré, nous faisons un petit tour par SpaceShip Earth que nous aimons toujours autant, avant de prendre un nouveau Fast Pass pour Soarin’. Nous obtenons un FP pour 14h30 (ouf ça sera juste juste pour la parade au Magic  Kingdom ça).

Nous nous orientons vers la partie Imagination! pour faire l’une des dernières attractions que nous n’avons pas encore faites à EPCOT, non pas Honey I shrunk The Audience qu’on a déjà faite 3 fois à DisneyLand Paris avant son remplacement par Captain Eo mais Journey Into Imagination with Figment.

* Journey Into Imagination with Figment

Cet espèce de darkride clairement orienté vers les plus jeunes met en action tous nos sens. Nous sommes accompagnés tout au long du ride par Figment un petit dragon violet tout mignon. Dans chaque salle, un de nos sens est mis à l’épreuve, le tout sous couvert des bêtises de Figment. Un parcours finalement sympatoche comme tout mais pas une attraction à faire obligatoirement en cas de passage rapide à EPCOT.

Avis : +

Remarque : pour les plus jeunes.

Nous nous dirigeons ensuite du côté de Test Track pour voir l’attente. Bien trop longue nous nous rabattons sur une attraction qui nous attire de part la guest star citée.

* Ellen’s Energy Adventure

Ce spectacle de 45 minutes – on le pensait pas si long quand on est entré dedans, ça nous apprendra à ne pas lire le plan- nous plonge dans une partie de Jeopardy rêvée par Ellen de Generes qui a pour thème l’Énergie. Au début nous pensons assister à un long film chiant et en fait nous sommes très surpris par l’orientation prise par l’attraction qui mêle cinéma et dark ride au temps des dinosaures (je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher la surprise). Pas de bol la fatigue accumulée me fait endormir lors de la dernière partie de l’attraction. Point positif j’aurais récupéré pour la suite de la journée. De ce que j’en ai vu c’est très sympa par contre il faut bien comprendre l’anglais.

Avis : ++

Remarque : mélange de dark ride et de cinéma

A la sortie de l’attraction, la fréquentation est toujours énorme à Test Track nous nous orientons donc vers World Showcase.

Pavillon Mexicain

en commençant par le pavillon mexicain, dans lequel nous retrouvons Donald et aussi un groupe de mariachis en démonstration.

Nous décidons d’aller jusqu’au pavillon Norvégien pour faire Maelstrom que nous avions zappé lors des premières visites.

Pavillon Norvégien

Le pavillon fait très cliché, ancien pays nordique avec ses maisons en bois et ses statues mais a beaucoup de charme. Mais pour l’instant nous nous concentrons sur une chose : l’attraction Maelstrom.

* Maelstrom

Cette attraction est en fait une croisière à bord d’un drakkar qui nous plonge dans le passé de la Norvège, ses légendes mais aussi sur les dérives actuelles du pétrole offshore. L’attraction est suivie d’un film sur la Norvège que nous n’avons pas vu. L’attraction en elle-même est un très joli dark ride avec une magnifique descente en marche arrière qui mouille un peu. Notre imagination est servie tout au long de l’attraction. J’ai vraiment beaucoup aimé, certainement la meilleure attraction de World Showcase.

Avis : +++

Remarque : FP disponibles

Il est temps de vite rebrousser chemin pour aller faire Soarin, la fenêtre Fast Pass s’ouvrant dans 5 minutes. Nous déboulons comme des fous furieux (parade oblige) dans le pavillon et peu de monde au final donc nous avons le temps de faire à l’aise Soarin.

A peine sortis nous décidons sur un coup de tête de reprendre un FP à soarin grisés de notre dernier voyage puis filons en courant vers la gare du monorail pour prendre le premier monorail direction la parade du Magic Kingdom. Au Transportation and Ticket Center on nous conseille de prendre le bateau direction le Magic Kingdom, le prochain monorail arrivant beaucoup plus tard. Nous croisons en chemin un groupe de danse de jeunes filles américaines (il doit y avoir un concours). Le bateau commence vraiment à tarder. On sent les minutes défiler et la parade s’éloigne de plus en plus. On s’occupe comme on peut avec la craie disponible..

Le bateau arrive enfin et met une petite dizaine de minutes à arriver. Seulement on embarque au moment où la parade débute.

A suivre…

« »