Dans la forêt enchantée nous retrouvons des scènes de contes très connus qui se déroulent dans des petits chalets au fur et à mesure de la route. Le point d’orgue de ce monde étant le cinéma interactif de la Bibliothèque Grimm.

 

* Bibliothèque Grimm-forêt enchantée

 

Cette attraction qui ne paye pas de mine en extérieur renferme un petit bijou. Nous entrons dans la salle de pré-show directement, remplie de dizaines d’objets et d’animaux. Lorsque celle-ci est pleine (ou que personne n’attend plus devant), elle s’anime d’un coup et nous raconte l’histoire. Nous sommes à la recherche d’un magicien qui parviendra à retrouver le livre des frères Grimm. Nous passons donc 1 à 1 devant le miroir magique, interactif, qui nous affuble qui d’une couronne de roi, qui d’un nez crochu et d’un fichu d’une vieille sorcière voire *tadaaaam* du fameux magicien recherché. Une fois le magicien trouvé, nous passons dans la salle suivante qui consiste en un cinéma interactif. Et que dire à part « ouah » ? c’était juste énorme ! Le seul défaut est la fin qui arrive trop vite et qui fait qu’on n’a pas trop compris.

Avis : +++

Nous remontons vers les hôtels pour faire du côté de l’Autriche deux « attractions » que j’avais personnellement beaucoup aimé en 2010.

 

Le monde magique des diamants – Autriche

Nous commençons par le monde magique des diamants qui est un parcours scénique pédestre qui nous permet de passer par la grotte des diamants. Lors de cette traversée  nous croisons les deux attractions qui se déroulent pour partie en son sein : l’Express des Alpes « enzian » une sorte de train de la mine et l’attraction aquatique (type rondins) de la descente rapide des Tyrols. Ce parcours scénique est de toute beauté, la partie dans le « noir » étant thématisée avec des nains à la recherche de leur trésors, dragon et autre bateau. En sortie nous nous retrouvons dans une partie plus éclairée (découverte des cailloux précieux) et tombons sur une boutique de toute beauté (kitchouille diront certains mais bon…).

Avis :++

Après ce parcours pédestre calme nous décidons de faire l’Express des Alpes (quitte à être sur place autant en profiter).

* L’Express des Alpes « enzian » – Autriche

Ce train de la mine, très court croise comme cité plus haut le parcours pédestre du monde magique des diamants et la descente rapide des tyrols. Rapide mais sans à-coups, c’est un vrai plaisir de le faire. Attention par contre aux mains, vaut mieux les tenir à l’intérieur des wagons, les arbres sont très proches. On repasse par la gare une fois sans s’arrêter pour un deuxième tour. Rapide, sympa, bref un petit bonheur à faire.

http://fr.wikipedia.org/

Avis : +++

Nous retournons vers le centre du parc et passons vers un parcours scénique le long du lac sympa à faire (et surtout sans attente).

Les radeaux de la jungle – Univers de l’aventure

Ici nous montons dans une embarcation de bois pour se balader au travers d’un paysage africain qui est situé sur le lac « principal » du parc. Il semble y avoir plus de personnage que lors de notre précédente visite. L’univers est plus développé que les deux précédentes attractions et plus sympa du coup. Puis bon faut dire qu’on a pas trop joué aux difficiles trop lancés dans notre conversation sur la magnifique, géniallissime et énormissime fête des Lumières Lyonnaise.

Avis : ++

Une grosse envie de faire les bobsleigh dans la partie suisse du parc se fait sentir, nous nous dirigeons donc par là bas, tout en passant par la partie « qui mouille » de la route. Ben oui attendez entre la route basique bien chiante et le petit chemin à côté avec des fontaines qui se lancent quand elles veulent vous choisissez la facilité vous ?

Nous refaisons donc le bobsleigh en privatisant un wagon complet, avec un peu de difficulté pour tous se coordonner pour tomber tous ensemble (enfin presque deux prendront le train suivant).  L’avis sur l’attraction est déjà ici.

Après ces grosses sensations fortes (aheumm) nous enchaînons par la suite quelques petits parcours scéniques sympathiques mais pas trépidants afin de se reposer un bout et reprendre nos esprits.

Gondoles des Elfes – Allemagne

Ce petit parcours sur une gondole à travers les contes et légendes allemandes est mignon mais surtout sujet à détente. Bref pas un souvenir impérissable mais quelques elfes mignonnes comme tout. Même si on a manqué de couler dans cette attraction, de par le roulis imprimé par certains dans notre embarcation (on s’amuse comme on peut) -_-

Avis : +

Promenade en bateau dans l’univers des marionnettes-France

Ce petit parcours qui se réalise dans une sorte de bouée nous fait découvrir les marionnettes françaises, je le reconnais, j’ai tellement été intéressée par l’histoire que j’ai plus passé de temps à mitrailler et à papoter que regarder ce qu’il se passait autour.

Avis : +

Les petits trucs bêbêtes c’est bien mais au bout d’un moment ça lasse. Si on allait se culturer un peu sur Mack et sa famille ? Direction Historama et son exposition Mackienne (qui se situe juste en dessous de Food Loop).

Historama – Angleterre

L’exposition en elle-même est sympa comme tout, on retrouve pas mal d’objets de l’histoire de Mack et notamment le « Bambi » qu’on avait au départ vu à l’hôtel Colosseo en 2010. Nous rentrons ensuite dans la salle de spectacle pour assister à un « film » sur l’histoire du parc. Comme je m’en doutais en voyant de l’extérieur des panneaux tourner, nous nous retrouvons dans un « Carroussel Of Progress » thématisé à la sauce Mack. Bien que ne comprenant rien à l’Allemand, les effets lumineux, les fontaines et l’apparition de certaines choses (je vais pas tout dire non plus) est très bien fichu. Bref j’ai beaucoup aimé et je le referais bien histoire de tout saisir car il y a tellement de choses dans chaque tableau qu’on ne peut pas tout voir d’un coup.

http://forum.epworldfan.fr

Avis : +++

 

Il est désormais l’heure de rejoindre le temple de LuminoCity au Theatro Dell’Arte.

 

Lumino’City – Theatro Dell’Arte – Italie

Ce spectacle ayant pour thème la lumière s’articule autour de numéros de magie, de voltige, de danse mais également de contorsionnisme. Les parties dansées sons assez spéciales mais mention à certaines robes des danseuses *_* . Les numéros de magie notamment de télépathie sont très sympathique avec un magicien et son aide très drôles. J’ai moins appréciée les deux contorsionnistes en fin de spectacle tout simplement parce que j’avais mal pour elles. Le numéro de l’artiste et son globe transparent était très dangereux mais superbe.

Avis : +++

Après toutes ces frayeurs, la faim commence à se faire sentir et nous nous dirigeons vers un restaurant de la partie Scandinave. En chemin nous trouvons un dark ride esseulé, nous nous laissons envahir par la culpabilité et donc le faisons sur la route.

Flocon des neiges – Russie

Un petit dark ride sur la Russie qui ne paye pas de mine mais qui est plaisant à faire. Bon ce n’est pas un must do non plus.

Avis : +

Bon maintenant trêve de plaisanterie et à table !

Fjord Restaurant – Scandinavie

Ce restaurant est dans le style cafeteria et a une thématique navale. Il y a une grosse diversité de plats entre poissons, viandes et d’accompagnement le tout sur le thème scandinave. Pour ma part je prend du saumon sur un lit de légumes accompagné de pommes de terre sauce je sais pas quoi. En dessert un gâteau chocolat recouvert de pâte d’amande et de chocolat (on comprend mieux les +2kg sur la balance au retour). A l’étage nous trouvons une pièce type « bureau du commandant de bord » qui fait très quartier privé avec ses rideaux accrochés à la porte. Nous nous isolons donc tous dans cette pièce, parfait pour la dizaine de personnes que nous sommes. Calme, avec une vue très sympa sur le parc et des objets qui suscitent la convoitise de tous. La nourriture est excellente, peu chère et nous passons un super moment tous ensemble.

Avis : +++

Nous nous orientons vers Wodan pour faire digérer le repas, mais vu la file d’attente, il est plus raisonnable de faire des boutiques et de prendre le monorail direction EuroMir. Bon pas de bol on ne descend pas au bon arrêt donc on est repartis pour un second tour de monorail (qui a dit boulet ?), nickel pour se reposer après un bon repas (je me demande d’ailleurs si l’erreur de descente était pas volontaire).

Pendant que les plus courageux font EuroMir (jamais même pas en rêve je monte la dedans), les autres font les shoppings addicts.

Le groupe se scinde par la suite en trois, les mi-vaillants enchainant sur EuroSat, les vaillants complètements fous sur Silverstar (qui affiche une minuscule chute de 67 m hein :/) et les poules mouillées que nous sommes Jerem’ et moi sur Matterhorn Blitz (qui est remplie de poules tiens on est pas dépaysés). Avis ici.

Une fois terminée nous rejoignons tout le monde à la boutique de Silverstar (bon on en a perdu un qu’on a mis 15 min’ à retrouver).
Il est temps désormais de faire ce qui pour nous sera la dernière attraction du week end : Eis Show après nous être séparés de nos topains Alex&Alex qui rentrent a casa.

Surpr’Ice in the Museum- Eis Show – Grèce

Ce spectacle sur glace a pour thématique la disparition du marteau remis à Roland Mack dans le cadre de sa nomination en tant que président de l’association internationale de l’industrie du loisir. Le spectacle nous a franchement déçus entre le patineur principal qui demande un tonnerre d’applaudissement pour la seule figure qu’il sait faire i.e un salto (ouais t’as pas révolutionné le genre mec, faut redescendre sur terre) et cette impression de mégalomanie sous tendue des Mack.  Après il y a des choses sympa comme l’athlète aux barres fixes et le groupe de patineurs. Bref avis mitigé (j’ai plongé du nez à un moment).

Avis : ++

Nous remontons sur Wodan, mais arrivés devant trop d’attente, plus une pluie fine agaçante plus la blessure de Jerem’ (qui se révèle après coup être une déchirure musculaire aux côtes) nous font renoncer à la faire. Nous nous baladons à 4 dans Europa Park. Nous réalisons sur le coup l’heure qu’il est. Nous décidons à notre plus grand regret d’abandonner les copains et de rentrer sur Lyon (désolé de pas avoir dit au revoir aux wodaniens mais il était déjà fort tard T-T), la larme à l’oeil (mais non ce n’est que la pluie groumpf). Toutes façons on s’reverra rapidement, en tant que gros fans idiots de DisneyLand Paris.

Le retour sur Lyon sera interminable. Flotte tout du long, à tendance raz de marée, travaux, nuit (quelle idée de partir à 6h30 aussi), perdus dans la cambrousse Allemande. Bref le pur bonheur. 5h plus tard (j’aurais conduit encore une fois 3h30 donc une pointe à 160 en Allemagne arggg) nous nous glissons avec bonheur au fond du lit, des images et pleins de bons souvenirs plein la tête.

En résumé : un magnifique week end en excellente que dis-je merveilleuse compagnie à refaire au plus vite !

« »