Ce state park permet de croiser nombre d’espèces animales locales, et des volontaires font au cours de la journée nombre de programmes éducatifs tout au long de la journée. Ce parc est le long de l’Homosassa River, lieu où nombre de manatees y ont élu domicile.

De par sa taille et en faisant tous les programmes éducatifs comptez une bonne demi-journée.Les programmes éducatifs concernent :

  • Les lamantins – 11:30, 13:30 15:30
  • Présentation de la faune floridienne – 10:30 14:30
  • Alligator et Hippopotames – 12:30

Pour notre part nous ne ferons que le programme éducatif sur les lamantins (13:30). Avant nous faisons donc le tour du parc.

Celui-ci nous présente nombre d’espèces plus ou moins connues, endémiques ou non à la région. Les animaux ont pas mal d’espace même si ce n’est pas la panacée pour tous. Certaines parties du parc sont tout simplement magnifiques notamment au niveau du pont d’observation.

Tout au long du parc nous découvrons des oiseaux (notamment le pygargue à tête blanche.. le quoi ??? ben l’aigle à tête blanche qui est juste le symbole américain !), des renards, hippopotame (un seul), des cerfs locaux (très timides), de ours et autre loutre.

Les seules bêbêtes qui m’ont fait mal au cœur ce sont les lamantins reclus dans une minuscule enceinte d’eau. Nous apprenons lors de la présentation des lamantins par la suite qu’ils sont là pour ne pas mourir. En effet, ces grosses bestioles lentes ne supportent pas les variations thermiques et si l’eau est trop froide elles meurent en quelques heures (en 2008 de mémoire il y a eu une hécatombe totale dûe à une baisse de température de 2°C de l’eau en quelques heures). Du coup les lamantins que l’on a vu ce jour là s’étaient d’eux même réfugiés dans l’enceinte chauffée pour survivre.

Bref le programme éducatif sur les lamantins est hyper intéressant et le monsieur âgé qui nous le présente semblait non seulement avoir une connaissance et un amour énormes de l’énorme bestiole mais également un sens de l’humour aigu. Après faut bien maîtriser l’anglais mais on a beaucoup aimé et appris nombre de choses ! Notamment que le lamantin mange des kilos et des kilos de végétaux et se déplace super lentement juste pour pouvoir garder une température interne stable et qu’il est une espèce en grand danger « climatique ».

Au final ce State Park est à faire au moins une fois pour s’éduquer et se rendre compte que contrairement à ce qu’on peut penser des américains, ceux-ci sont plus conscients des enjeux écologiques et naturels qu’il n’en ressort de loin. Même si ce n’est qu’un début, et nous le constaterons tout au long de notre voyage, la Floride semble en avance à ce niveau-là.

Prix : 13$ par adulte, 5$ pour les 6-12 ans, gratuit pour les – de 6ans (parking gratuit)

Horaires : 9h00 – 17h30 (dernière entrées vendues à 16h00).

Points + : les programmes éducatifs, des points de vue très beaux

Points – : le manque de moyens évident du parc.

Le site officiel ici.

Nous quittons le parc vers 14h30-15h00 et la faim commence à nous tenailler l’estomac. Nous trouvons donc une grande surface dans le coin pour faire nos emplettes pour les jours à venir, et une dizaine de $ plus loin nous sommes chargés de tout ce qu’il faut pour se faire des sandwich pour les midis et des soupes de pâtes le soir (1$ les 5 que demande le peuple ?). Après une pause sandwich nous reprenons la route direction une seconde mise au vert à Ocala. Sur la route ce sera plus une mise à l’eau qu’autre chose et nous essuyons notre fin d’aprem et notre soirée la plus pluvieuse de tout le séjour.

Nous arrivons un bout d’heure plus tard au Holyday Inn Express de Silver Springs.

« »