Près de cinq mois après le premier article posté et 8 mois après notre retour de Londres il est temps de clôturer ce chapitre Londonien de nos aventures (histoire de pouvoir enfin ouvrir celui de la Californie après un petit détour par la neige… en parlant de Neige on dirait pas l’printemps par ici, 10 cm de Neige au domaine de Valmorel depuis 2h).

Le quatrième jour de notre City Trip voit le réveil sonner tôt, très tôt, trop tôt… Nous bouclons nos valises, en effet, le soir même nous changeons d’hôtel afin d’en prendre un à courte distance à pied de l’aéroport histoire de ne pas louper notre vol. Nous bouclons tant bien que mal la valise, et déposons le tout à la conciergerie. Un soleil radieux, et un temps frisquouille nous blinde d’optimisme pour la journée.

Nous rejoignons par métro le quartier de Westminster afin de pouvoir réaliser la première visite guidée (en Français) de la journée des Houses of Parliament qui se trouvent être le siège du Parlement Anglais (regroupant la Chambre des Lords et la Chambre des Communes) et qui se situent juste derrière la Elizabeth Tower et son célèbre Big Ben et dans le Palais de Westminster.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En effet, le parlement peut être visité par tout un chacun en été lorsque le Parlement fait relâche. Le lieu étant un lieu politique, toute photo à l’intérieur de ceux-ci est interdit et pour rentrer dans le bâtiment, des mesures très strictes sont mises en place, du contrôle des places achetées, à la fouille des sacs, le franchissement de portiques type aéroport, vérification des papiers, collier+fiche autour du cou (on se croirait limite des VIP).

Une fois l’étape pas drôle passée nous arrivons dans une immense salle très haute de plafond et très froide soit dit en passant qui se trouve être le Westminster Hall.

    IMG_8287

Le Westminster Hall est la plus vieille section qui subsiste de l’ancien Palais de Westminster. Celle-ci date du début du XI ème siècle. Un comble en chêne permet de supporter le poids du toit, et cette salle est « juste » l’une des plus grandes salles d’Europe (73m*20m)  n’ayant pas de support type piliers pour le toit. Elle servait au tout début comme lieu judiciaire jusqu’à la fin du XIXème, mais également de lieux de célébration (banquet lors de couronnement) ou de salle de deuil (comme récemment lors du décès de la Reine mère). Lors de notre visite le Westminster Hall servait surtout à organiser les files pour les visites de Parlement Anglais et reste le seul lieu intérieur photographiable des Houses of Parliament.

Une fois notre guide trouvée (une dame un peu âgée) ainsi que notre groupe, nous entrons dans les parties étroitement surveillées par des gardes. Les différentes salles s’enchaînent dans un luxe de peintures, tentures, bois, sculptures.. Bref on comprend au travers des différentes salles la richesse de la royauté mais on suit également son évolution au cours du temps grâce aux infos données à bon escient par notre guide. Nombre d’anecdotes permettent à la visite d’éviter un côté très rébarbatifs et l’on en prend plein les yeux. Même s’il faut reconnaître que nous visitons certaines salles au pas de charge, le nombre importants de groupe obligeant notre guide à avancer plus vite suite aux demandes des gardes (on ne peut pas être plus qu’un ou deux groupes dans certaines salles). Après un enchaînement de salles dédiées plus à la « monarchie » comme le lieu où se prépare la Reine avant d’ouvrir chaque année la première session parlementaire, nous entrons dans le « sein des sein » les salles des deux chambres. La chambre des Lords est dominée par la couleur rouge, alors que celle des communes est dominée par la couleur Verte.

L’interdiction formelle de s’asseoir nous est faite (même pour les personne ayant une position debout difficile) et nous constatons que celle-ci sont juste minuscule pour abriter le très grand nombre d’élus. Après avoir appris un grand nombre d’informations, notre guide nous laisse au niveau de la boutique juste à proximité du Westminster Hall (comme par hasard). La visite a duré un peu plus d’une heure et s’est révélée au final très intéressante.

Nous ressortons des Houses Of Parliament rapidement et tombons sur une joli espace vert à proximité (Victoria Gardens Tower) qui nous permet de jouir de vues magnifiques sur le Palais de Westminster mais aussi sur la Tamise.

Après avoir bien profité du soleil, nous nous baladons tranquillement en ville et tombons sur une manifestation féministe mais également sur la relève de la garde (moment sympa à voir).

IMG_8318

L’heure de combler notre creux à l’estomac est arrivée. Nous nous dirigeons vers le Wakamama le plus proche et prenons à emporter une bonne portion chacun de nouille asiatique. Copieux, peu cher et excellent, un très bon rapport qualité/prix et un service rapide et sympathique. Nous dégustons nos plats à St James Park histoire de profiter une dernière fois du poumon vert de la ville.

Le reste de la journée sera consacrée à arpenter la ville en une dernière session shopping, puis à récupérer assez tôt nos valises pour prendre la navette easybus qui nous conduira directement à l’aéroport de Stansted. Nous trouvons rapidement notre hôtel, le Radisson Blu Stansted, qui est situé à quelques mètres à pied des portes d’embarquement.

Que dire de l’hôtel ? Très propre, grand, classe, la chambre est ultra moderne et la vue sur le Lobby intérieur pour le moins surprenante. L’avantage étant une isolation phonique excellente. Bref un excellent hôtel que nous recommandons.

Le lendemain matin grasse mat’, notre vol étant relativement tard. Même plus tard que prévu vu que notre super Easyjet aura « juste » 2h de retard au décollage, donc méga ennui en salle d’embarquement (partiellement comblé par les bouquins de révision du CRPE, l’utilisation de nos dernières £ivres pour acheter du Toblerone en duty free et par un casse croûte Express). Nous rentrons sans encombre (hormis ce retard) à Lyon..

@ suivre, Ski sur Valmorel // Organisation d’un road trip de 31 jours dans le Grand Ouest Américain..

« »