A vista into a world of wondrous ideas, signifying Man’s achievement. A step into the future, with predictions of constructed things to come. Tomorrow offers new frontiers in science, adventure and ideals. The Atomic Age, the challenge of Outer Space and the hope for a peaceful, unified world.

—Walter E. Disney, July 17, 1955

Tomorrowland, présent dès l’inauguration du parc en 1955 avait pour but de mettre en avant l’idée que se faisaient les imagineers du futur. Les thématiques étant orientées vers l’évolution des frontières de la science, le changement des idéaux, et l’impact de l’atomique et de la découverte spatiale sur la perception humaine avec comme but ultime la construction d’un monde uni.

Ce land est celui qui aura le plus subit les coupes budgétaires lors de la construction, et nombre d’attraction prévues auront été amputées.

La seule attraction présente dès l’origine est Autopia, bien que celle-ci ait été modifiée et remontée plusieurs fois au cours du temps.

Comme pour la Floride nous n’adhérons que moyennement au land (mais c’est un point commun avec tout les Tomorrowland/Discoveryland), celui-ci étant bien trop bétonné et du coup en plein soleil au cours de la journée, se révèle être un véritable four. Mais les quelques hits présents nous aurons fourni l’excuse d’y passer au moins deux fois au cours du séjour.
Au cours de notre séjour, nous sommes systématiquement passé par Fantasyland pour entrer dans Tomorrowland et partons à la découverte d’une attraction qui nous faisait baver à distance.

Finding Nemo Submarine Voyage

IMG_9976
Il y a déjà deux ans bien tassés je rêvais de faire cette attraction qui me semblait juste magique et je l’avais projetée inconsciemment comme présente en Floride et non en Californie. Quelle ne fut pas ma désillusion une fois en Floride de ne pas trouver « l’attraction de Némo » ou tout du moins tomber sur un truc affreusement mauvais du côté d’EPCOT. Mais bon cet acte manqué aura été de courte durée (enfin 1 an et demi tout de même), vu que nous l’aurons ridé l’été de l’année suivante.
Ouverte en 2007, l’attraction consiste en un sous marin dans lequel nous grimpons et partons à la découverte des fonds marins rencontrés lors du film « Le Monde de Némo ». Un simili de dark ride à la sauce « claustro s’abstenir ou serrer les fesses pendant les 15 minutes de ride » qui est juste énorme. Nous avons adoré le cheminement dans les fonds marins avec la présence des personnages du film. Un excellent moment ! (même si je ne faisais pas la fière une bonne partie du ride, c’est vachement étroit ces carcasses d’acier).

Avis : +++

Remarque : à faire rapidement le matin car c’est vite blindé.


Une fois passée l’attraction  Finding Nemo Submarine Voyage, à quelques encablures de là se présente la seule attraction qui aura résisté aux décennies d’exploitation du parc : Autopia.

Autopia

IMG_9978
Le principe est simple, comme dans tous les Autopia de la sphère Disney, on monte dans une petite voiture (électrique ou non suivant le parc), et on fait le parcours sur des rails plus ou moins long, avec plus ou moins de verdure en actionnant une petite pédale. Bon l’avantage aux US c’est qu’on se sent bien moins à l’étroit au volant des voitures qu’en France ou faut pas dépasser les 1m40 si on veut pas avoir les genoux dans le volant.
Le gros point positif c’est le nombre de voitures et de points d’embarquement qui fait que les files sont très rapides (au contraire de DLP mais on va arrêter les comparaisons lol), et le trajet est pas mal, disons qu’on a passé un bon moment dessus mais ce n’est pas non plus l’expérience transcendantale de l’année.

Avis : ++

Le land contient également un certain nombre d’autres attractions que nous connaissons déjà « vaguement » ou pas ^^

Astro Orbiters

Notre Orbitron local, vu leur ressemblance nous ne l’avons pas ridé. Pour info ce sont à l’instar de Dumbo des machines volantes que l’on peut faire monter et descendre suivant notre envie et qui tournent autour d’un mat (les tapis volants d’Aladdin en sont également).
http://www.wikipedia.org

Captain Eo Starring Mickael Jackson

A l’instar des autres resort, le film 4D de Captain Eo a réintégré ses locaux en guise d’hommage  posthume en remplacement de Chéri j’ai rétréci les gosses. Sachant que c’est le même film avec les mêmes effets de partout, nous avons décidé d’économiser notre temps et de nous abstenir vu le souvenir que nous gardons de l’expérience parisienne (à voir une fois, mais au bout d’un moment on frôle l’overdose de kitch).

Buzz Lightyear’s Astro Blasters

Plus connue en France à Disneyland Paris sous le nom de « Buzz Lightyear Laser Blast », le changement de nom présage un monstrueux changement dans l’attraction. Euh en fait non. Au contraire de la Floride les pistolets sont mobiles (Alleluia!), une fois n’est pas coutume je fous un calotte à Jérém’. Le but est simple shooter toutes les cibles qui nous passent sous le nez en espérant faire un maximum de points. Attention contrairement à Disneyland Paris, l’attraction n’est pas équipée de Fast Pass. Toujours un pur moment régressif, on est assez accroc à ce genre de jeu du coup forcément on ne peut mettre qu’une bonne note.
IMG_9996

Avis : +++

Toujours dans la veine on prend les mêmes mais ce coup ci on essaie de faire différent, voici deux de nos attractions coups de cœur du land.

Space Mountain Mission II – De la Terre à La Lune

On connait l’éternel rengaine et guéguerre entre les fans de la première version parisienne, ceux de la seconde qui met des baffes, en Californie ils mettent tout le monde d’accord c’est Space Mountain, sans inversion, sans fer à friser à cheval, sans baffes, mais avec un plaisir maximum. D’une file d’attente magnifique, en passant par un confort non négligeable et des effets sonores et visuels en état, autant dire qu’on a jamais autant aimé un Space Mountain (bon je rappelle qu’on a pas des masses de sources de comparaison vu que l’année dernière z’homme se faisait pipi dessus à l’idée de faire la version Floridienne). Pour mémoire Space Mountain c’est partir à la découverte de l’espace dans une mini navette à la sauce montagnes russes dans le noir. S’il faut lui trouver un mini défaut à cette attraction c’est peut être le début de la file d’attente un poil trop en plein cagnard sinon c’est carton plein, perso j’ai adoré (plus la présence non négligeable des Fast Pass).
IMG_9992

Avis : +++

Remarque : présence de Fast Pass à ne pas négliger !

Dans la même veine, on a ça chez nous mais les Ricains font une fois encore mieux :

Star Tours – The Adventure Continue

Et oui pendant qu’en France on se contente de la gerbante version 1 (l’aventure ne continue pas chez nous -_-), avec ses vieux écrans, son odeur de nostalgie, ses sièges poussières à la manière d’une Tower of Terror, en Californie ils ont eu le droit eux aussi à un upgrade en Mission II. Qui dit upgrade dit version 3D avec lunettes affreusement affreuses, mais des dizaines de mondes à découvrir (autant dire qu’on peut faire 10 ou 20 fois l’attraction sans jamais vivre la même expérience, merci l’existence des séquences de film aléatoire), des sensations sympas (sans obliger les autres à découvrir le contenu de notre estomac). Comme en Floride un gros coup de cœur (et par effet boule de neige un bon regard de dépit à la pfff-mode quand on passe devant la version parisienne, pourkwaaaa pas nousssss T-T)
www.wikipedia.org

Avis : comme en Floride – The Adventure le coup de cœur continue

Remarque : Possibilité de prendre des Fast Pass.

A l’instar des autres lands nous retrouvons une gare du Disneyland Railroad mais également la présence d’un monorail, le Disneyland Monorail que nous n’avons pas fait la file d’attente dépassant la demi-heure et au vu de l’expérience proposée, ceci n’étant pas justifié.

IMG_0614

Le dernier bâtiment du land communément appelé Innoventions est un bâtiment fourre tout où des trucs géniaux côtoient des trucs… plus diront nous bizarres.

Innoventions

Nous parcourons le bâtiment et tombons tour à tour sur une expo très sympa d’Iron Man (bon le cast qui m’est rentré dedans parce que j’ai dépassé une ligne que je n’avais pas vue était un peu moins « sympa »), un arbre des technologies pas mal. Honnêtement la zone vaut le coup d’œil pour le coup de frais non négligeable qu’elle apporte en milieu d’après midi. Après si vous êtes pressés par le temps, passez votre chemin vous louperez pas grand chose.

IMG_0610IMG_0609

 

@ suivre..

« »