Aujourd’hui une itinéraire un peu plus conséquent en sortant du travail avant le gros des festivités demain qui nous permettrons de découvrir la Presqu’île. Au menu aujourd’hui : le bout de la Presqu’île vu que le métro était bondé, impossible de se rendre à Jean Macé de façon simple donc mini-changement de programme (pas de centre berthelot ni de mairie du 7eme).

Durée : 1h30 heures (trajet compris en TCL)

 

30. Les couleurs du jardin – Place Carnot 2ème (Pitaya)

La place Carnot, outre son marché de Noël, ses odeurs d’épices, sa nostalgie régressive, son ambiance festive, se pare cette année de fleurs scintillantes et de plantes aux lumières aléatoires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mignon comme tout, le marché de Noël comme chaque année est un must do et l’ajout des illuminations de la Fête des Lumières quoique discret est sympa comme tout.

Avis :  tuzki47

31. Voyage Cinématographique – Voûtes sous Perrache (Theoriz Studio, BK)

Lyon, ville des frères Lumières, leur rend hommage au cours de cette ballade sous les voutes de Perrache avec des projections sur les voutes qui nous transportent directement dans le cinéma du XIXème siècle et nous fait traverser les différentes époques de celui-ci.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme toujours les voûtes de Perrache sont galères à trouver (enfin surtout mon sens de l’orientation qui me fait aller à gauche et non à droite après le marché de Noël.. m’apprendra à partir les mains dans les poches sans le guide papier). Mais une fois dedans on a l’impression au départ qu’ils n’ont rien fait puis au bout de quelques mètres on tombe sur une projection très très sympa sur lesdites voutes. Très joli, très bien fait, très net, j’ai beaucoup aimé.

Avis : tuzki47

 

32. Expérimentations Etudiantes – Place des Archives (Les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau )

Créations faites par des étudiants des écoles d’art de la région. Comme chaque année lesdites créations oscillent entre le « sympa » et le WTF. Cette année luminaires en coton (WTF??) et projections sur des murs (« sympa »). Mais beaucoup plus de bof que de bien. C’est bien parce que c’est sur le chemin pour aller à l’Église Sainte Blandine, et à la sortie des voûtes de Perrache, sinon ne mérite pas le détour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avis : tuzki48
33. Palm Beach – Cour Charlemagne (Marion Chauvin, Adrien Bertrand )

Pour la Fête des Lumières le Cours Charlemagne est transformé en Palm Beach. Adieu chaleur, soleil écrasant, plage de sable fin, et Océan Atlantique. Bienvenue aux palmiers lumineux  réalisés avec des goulottes de chantier et des toiles de spi placés en plein hiver glacé lyonnais. Franchement ? Une dizaine de palmiers à tout casser tout moches, qui côtoient l’Église Sainte-Blandine (moi qui pensait que le Cours Charlemagne en était jonché..) Un Palm Beach riquiqui bof bof.

P1000389

 

Avis : tuzki48

34. Wall Flower – Eglise Saint Blandine  (ALE)

Mise en lumière par le studio ALE, l’église Sainte Blandine, après les Palmiers du Cours Charlemagne, se retrouve parée de fleurs. De loin et sur les photos il faut reconnaître ce qui est, ça rend super bien, c’est très joli et bien fait. De près les grosses fleurs sont en fait d’énormes ballons simili-baudruches et c’est franchement moins chouette. Mais l’effet photogénique est là.. Peut être le plus important.. Or not..

P1000390

P1000395

P1000391

35. Cathédrale d’eau et de lumière – Hotel de Région (Jean-Luc Hervé)

A l’extérieur, une immense cascade d’eau projetée s’écoule sur la façade de l’Hôtel de Région. En franchissant celle-ci, on entre dans l’hôtel de région (magnifique d’ailleurs).  Tout d’un coup débute une projection de lumière qui évolue au cours du chant d’une soprano et des chœurs interprétant en direct le Kyrie de la Messe en Ut de Mozart (référence trouvée sur internet, nos oreilles ne sont pas assez habituées au classique pour trouver comme ça en un claquement de doigts un morceau chanté 😛 ). Très très jolie surprise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avis : tuzki47

36. Light Me Up – Place Nautique (F2C)

Quelques dizaines de sphères lumineuses sont disposées à la surface de l’eau. Un capteur thermique disposé sur les quais permet, en se déclenchant à notre approche, de lancer une séquence lumineuse qui se réfléchit à la surface de l’eau. Euh ouais.. Franchement bof, le regard est plus attiré du coup par la beauté du Centre Commercial de Confluence que par ces espèces de bulles posées à la surface de l’eau. Pas original, pas terrible, quand on voit la beauté de ce qui se passe en face à l’Hôtel de Région.

P1000399

P1000398

Avis : tuzki11

« »