Ne voulant pas nous éterniser dans ce no man’s land (on sait jamais si un irlandais bourru sortait en kilt et nous sautais à la gorge avec une hachette on aurait l’air malin), nous reprenons la route vers Londonderry. 

 

Nous n’aborderons pas le pneu que nous laisserons en chemin dû à la conduite malhabile de z’homme (faute au tracteur en face, de la faible largeur des routes, du trottoir, toussa toussa, la mauvaise foi masculine dans toute sa splendeur) de nos divers tracas pour avoir une dépanneuse en Irlande, de nos deux heures passées au pied d’une pizzeria à essayer de gérer cet aleas de vacances, ni des 55£ que nous y laisserons, ni du passage en catastrophe chez Enterprise pour demander d’annoter notre passage en République d’Irlande (et leur donner 20£ au passage) : un accident en Irlande du Nord ok mais la même chose en République d’Irlande sans que le loueur soit au courant de notre passage de la frontière no Way!

 

Nous déposons notre voiture à notre B&B (le Rose Parks) ainsi que nos valises dans notre charmante chambre, commandons un Ulster breakfast (salé) et un Continental Breakfast pour le lendemain et filons découvrir la ville à pieds.

Londonderry quatrième plus grande ville Irlandaise, elle a été le siège de nombreux troubles dans les années 60 et est tristement célèbre pour l’épisode du Bloody Sunday ou une manifestation interdite a été réprimée dans le sang par l’armée britannique dans le Bogside (quartier catholique de la ville).  

La ville est divisée en trois zones, tout d’abord le Bogside situé sur la rive Est de la Foyle. Zone Catholique, on y retrouve de nombreux murals représentant l’épisode du Bloody Sunday et des troubles en général.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ambiance est très très très particulière dans la zone limite pesante, même si les gens croisés sur le chemin sont très sympas.

Nous nous rendons par la suite dans la vieille ville fortifiée de Londonderry elle aussi sur la rive Est de la Foyle. Peu étendue elle n’est reste pas moins très charmante. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Sur la  Rive Ouest de la Foyle on retrouve le Waterside, la zone protestante de la ville que l’on peut rejoindre via le Peace Bridge par exemple.

 

Après plus de 12 kms de marche dans la journée nous n’avons pas eu le courage d’aller jusqu’au Waterside.

Nous rebroussons chemin jusqu’à notre B&B pour y prendre du repos jusqu’au lendemain.

« »