Category: Londres


Près de cinq mois après le premier article posté et 8 mois après notre retour de Londres il est temps de clôturer ce chapitre Londonien de nos aventures (histoire de pouvoir enfin ouvrir celui de la Californie après un petit détour par la neige… en parlant de Neige on dirait pas l’printemps par ici, 10 cm de Neige au domaine de Valmorel depuis 2h).

Le quatrième jour de notre City Trip voit le réveil sonner tôt, très tôt, trop tôt… Nous bouclons nos valises, en effet, le soir même nous changeons d’hôtel afin d’en prendre un à courte distance à pied de l’aéroport histoire de ne pas louper notre vol. Nous bouclons tant bien que mal la valise, et déposons le tout à la conciergerie. Un soleil radieux, et un temps frisquouille nous blinde d’optimisme pour la journée.

Nous rejoignons par métro le quartier de Westminster afin de pouvoir réaliser la première visite guidée (en Français) de la journée des Houses of Parliament qui se trouvent être le siège du Parlement Anglais (regroupant la Chambre des Lords et la Chambre des Communes) et qui se situent juste derrière la Elizabeth Tower et son célèbre Big Ben et dans le Palais de Westminster.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En effet, le parlement peut être visité par tout un chacun en été lorsque le Parlement fait relâche. Le lieu étant un lieu politique, toute photo à l’intérieur de ceux-ci est interdit et pour rentrer dans le bâtiment, des mesures très strictes sont mises en place, du contrôle des places achetées, à la fouille des sacs, le franchissement de portiques type aéroport, vérification des papiers, collier+fiche autour du cou (on se croirait limite des VIP).

Une fois l’étape pas drôle passée nous arrivons dans une immense salle très haute de plafond et très froide soit dit en passant qui se trouve être le Westminster Hall.

    IMG_8287

Le Westminster Hall est la plus vieille section qui subsiste de l’ancien Palais de Westminster. Celle-ci date du début du XI ème siècle. Un comble en chêne permet de supporter le poids du toit, et cette salle est « juste » l’une des plus grandes salles d’Europe (73m*20m)  n’ayant pas de support type piliers pour le toit. Elle servait au tout début comme lieu judiciaire jusqu’à la fin du XIXème, mais également de lieux de célébration (banquet lors de couronnement) ou de salle de deuil (comme récemment lors du décès de la Reine mère). Lors de notre visite le Westminster Hall servait surtout à organiser les files pour les visites de Parlement Anglais et reste le seul lieu intérieur photographiable des Houses of Parliament.

Une fois notre guide trouvée (une dame un peu âgée) ainsi que notre groupe, nous entrons dans les parties étroitement surveillées par des gardes. Les différentes salles s’enchaînent dans un luxe de peintures, tentures, bois, sculptures.. Bref on comprend au travers des différentes salles la richesse de la royauté mais on suit également son évolution au cours du temps grâce aux infos données à bon escient par notre guide. Nombre d’anecdotes permettent à la visite d’éviter un côté très rébarbatifs et l’on en prend plein les yeux. Même s’il faut reconnaître que nous visitons certaines salles au pas de charge, le nombre importants de groupe obligeant notre guide à avancer plus vite suite aux demandes des gardes (on ne peut pas être plus qu’un ou deux groupes dans certaines salles). Après un enchaînement de salles dédiées plus à la « monarchie » comme le lieu où se prépare la Reine avant d’ouvrir chaque année la première session parlementaire, nous entrons dans le « sein des sein » les salles des deux chambres. La chambre des Lords est dominée par la couleur rouge, alors que celle des communes est dominée par la couleur Verte.

L’interdiction formelle de s’asseoir nous est faite (même pour les personne ayant une position debout difficile) et nous constatons que celle-ci sont juste minuscule pour abriter le très grand nombre d’élus. Après avoir appris un grand nombre d’informations, notre guide nous laisse au niveau de la boutique juste à proximité du Westminster Hall (comme par hasard). La visite a duré un peu plus d’une heure et s’est révélée au final très intéressante.

Nous ressortons des Houses Of Parliament rapidement et tombons sur une joli espace vert à proximité (Victoria Gardens Tower) qui nous permet de jouir de vues magnifiques sur le Palais de Westminster mais aussi sur la Tamise.

Après avoir bien profité du soleil, nous nous baladons tranquillement en ville et tombons sur une manifestation féministe mais également sur la relève de la garde (moment sympa à voir).

IMG_8318

L’heure de combler notre creux à l’estomac est arrivée. Nous nous dirigeons vers le Wakamama le plus proche et prenons à emporter une bonne portion chacun de nouille asiatique. Copieux, peu cher et excellent, un très bon rapport qualité/prix et un service rapide et sympathique. Nous dégustons nos plats à St James Park histoire de profiter une dernière fois du poumon vert de la ville.

Le reste de la journée sera consacrée à arpenter la ville en une dernière session shopping, puis à récupérer assez tôt nos valises pour prendre la navette easybus qui nous conduira directement à l’aéroport de Stansted. Nous trouvons rapidement notre hôtel, le Radisson Blu Stansted, qui est situé à quelques mètres à pied des portes d’embarquement.

Que dire de l’hôtel ? Très propre, grand, classe, la chambre est ultra moderne et la vue sur le Lobby intérieur pour le moins surprenante. L’avantage étant une isolation phonique excellente. Bref un excellent hôtel que nous recommandons.

Le lendemain matin grasse mat’, notre vol étant relativement tard. Même plus tard que prévu vu que notre super Easyjet aura « juste » 2h de retard au décollage, donc méga ennui en salle d’embarquement (partiellement comblé par les bouquins de révision du CRPE, l’utilisation de nos dernières £ivres pour acheter du Toblerone en duty free et par un casse croûte Express). Nous rentrons sans encombre (hormis ce retard) à Lyon..

@ suivre, Ski sur Valmorel // Organisation d’un road trip de 31 jours dans le Grand Ouest Américain..

En ce matin du troisième jour dans la capitale Britannique, nous décidons de faire une longue visite au lieu qui me fait rêver depuis des années : le British Museum. En tant que fan d’histoire et plus particulièrement de tout ce qui concerne l’Égypte et la Grèce Antique je ne peux que me balader dans ce musée comme une enfant dans une boutique de bonbons. Bref ce sera ma visite coup de cœur du séjour.

Le British Museum a une collection de plus de sept millions d’objets provenant de tous les continents et est l’une des plus grandes au monde. Lieu britannique le plus fréquenté, celui-ci permet depuis presque trois siècles de contempler des pièces uniques et pour certaines mythiques – comme la renommée Pierre de Rosette. Pour ceux qui ne connaissent pas celle-ci (minute enfin non article culture pardon) c’est un fragment en pierre contenant une version hiéroglyphes et sa correspondance en grec découvert par un soldat napoléonien et traduit par Champollion au cours du XIX ème siècle.

Ce musée est accessible gratuitement (même s’il est de bon ton de laisser quelques £ivres en sortie). Il convient de consacrer un bon moment au musée et surtout ne pas s’économiser en pas (il est somme toute extrêmement vaste). Ne comptez pas y passer qu’une heure, ce serait passer à côté de nombre de trésors sympathique. Au final, en nous concentrant particulièrement sur l’Égypte, la Rome & Grèce Antique (et par le malheureux concours de salle complètement fermées) nous y sommes resté presque cinq heures.

Façade Avant du British Museum

Façade avant du British Museum

 

Après avoir franchi l’entrée nous arrivons dans un vaste hall situé sous une immense, magnifique et moderne verrière.

IMG_8112

La première salle que nous visitons est une immense et longue salle dont les murs sont revêtus de magnifiques bibliothèques *_* Ces trois salles les unes après les autres (Enlightement sur le plan) contiennent un florilège des collections de tout le musée. Personnellement ça a été ma pièce fétiche (avec les salles consacrées à l’Égypte Antique). Des murs remplis de vieux livres et des vitrines contenant d’anciens objets le tout au milieu de magnifiques sculptures, un vrai bonheur pour les yeux.

IMG_8121

Nous poursuivons la visite par les salles contenant bon nombre de sculptures Égyptiennes avec en point d’orgue la présence d’un buste de Ramsès II et de la Pierre de Rosette, qui comme tout objet mondialement connu est juste une galère incroyable à photographier (imaginez une ruée de fan sur une méga star, ben là c’est pareil les hurlements hystériques, pleurs et évanouissements en moins).

Nous poursuivons la découverte des lieux par les salles correspondant aux vestiges des Assyriens. Démesure est le maître mot notamment concernant ce portail colossal présenté derrière les deux lions ailés de Nimrud.

Lions ailés à tête humaines de Nimrud (ville assyrienne) avec  le portail de Balawat.

Lions ailés à tête humaines de Nimrud (ville assyrienne) avec le portail de Balawat.

Nous poursuivons la visite par la partie Grèce et Rome Antique avec notamment des parties du Parthénon Grec. Encore une fois de très jolies pièces de collection (même si d’un côté je ne peux m’empêcher de penser qu’on « dépouille » les pays de leur patrimoine et qu’on les expose ailleurs, ce qui me gêne un peu sur les bords, mais si c’est à but de préservation, enfin bref).

IMG_8145

Je poursuis (seule) ma visite à l’étage supérieur à la découverte de l’Égypte des momies et des tombeaux. En effet, Jérém’ trouve ces salles juste over glauques, et pour ma part juste supers intéressantes. Le long de cinq salles j’approfondis ma connaissance de mon ancienne marotte qu’est l’Égypte (à défaut d’aller faire un roadtrip là-bas). Momies, masques funéraires, processus d’embaumement, tout y passe et apporte son lot de connaissance.

IMG_8173

IMG_8171

La visite se poursuit plus rapidement sur l’Extrême Orient, la partie horlogerie au cours du temps et l’évolution de la monnaie (avec nos bons vieux €, £, et $ en fin de parcours). Encore de magnifiques pièces de collection (« Je peux vraiment pas emporter ce magnifique collier égyptien à la maison ? non ? T-T »).

Nous sortons en début d’après-midi (enfin quinze heures pas loin) des lieux, les pieds un chouilla fatigués (mine de rien dans un musée on marche, on piétine et on grimpe pas mal de marches) direction un Prêt à manger (encore !). Nous trouvons en paisible jardin pour avaler notre repas-quasi quatre heures au calme.

IMG_8253

Nous reprenons le métro pour aller faire quelques emplettes, et nous rentrons pas trop tard histoire d’être en forme le lendemain matin pour partir à la découverte du Parlement Anglais !

@ Suivre

Sortis de notre longue visite à la Tour de Londres, nous décidons de partir à la découverte du London Bridge en traversant celui-ci.. Coup de vent et bruit assurés. On a de très belle vue sur la Tamise et la City mais bon après ce n’est qu’un pont (et ron et ron petit patapon).IMG_7922

IMG_7932

IMG_7945

 

Nous rebroussons chemin, passons par le parc le long du London Bridge, puis partons en chasse. Nos estomacs crient famine, et nous commençons à trainer sévèrement la patte. Nous jetons notre dévolu sur un Prêt à Manger dans le quartier de la City, et après avoir dégusté notre salade bien fraîche et un bon yaourt muesli en dessert sur l’Esplanade face à la tour de Londres, nous partons à la découverte des bâtiments moderne de la City (en essayant de ne pas nous perdre). Nous avons essayé, mais on n’a pas réussi…

Nous passons devant The Monument que nous devions au départ escalader. Haut de 61 mètres, doté de 311 marches, il donne une vue sympa sur la Ville. Mais notre flemmingite aigue, et les mollets qui commençaient déjà à tirer nous ont fait abandonner l’idée de nous faire une grimpette de 622 marches juste pour une vue (sans parler du prix).

The Monument

The Monument

Quitte à être dans le quartier, je ressors mon Routard, essaie de retrouver ce point d’intérêt et avec mon sens aigu de l’orientation nous trouvons après moult détours la Cathédrale Saint Paul qui se trouve à proximité. Lieu très fréquenté mais la Cathédrale est magnifique (de l’extérieur car Jérém refuse d’entrer dedans.. comme d’hab ^^).

IMG_7966

A quelques mètres de celle-ci se trouve la  City of London School toute de briquettes rouges vêtue…

IMG_7982

Nos pieds nous mènent sur un énième pont qui rejoint un Musée qui ne m’intéresse guère. Nous faisons donc demi-tour pour rejoindre le métro le plus proche. Après avoir fait beaucoup de ville, nous avons besoin de nous oxygéner un bout et quoi de mieux que l’enfilade des trois parcs londoniens pour nous contenter ?

Un peu maso nous nous arrêtons à l’arrêt St James Park pour traverser les trois parcs (bon on départ nous n’avions planifié que de faire le premier, mais lancés nous avons continuer sur quelques gros kilomètres).

* St James’s Park

St James’s Park est le plus ancien des huit parcs royaux de Londres. D’une surface de 23 hectare, Le Notre a entre autre participé à son élaboration. Bourré de charme, contenant des centaines de bestioles, des vues magnifiques sur les monuments environnants et d’un calme absolu le parc est juste magnifique. Un seul hic, lors de notre visite il subissait un complet ravalement, du coup une grosse partie du parc était inaccessible. Mais c’est vraiment le lieu pour croiser volatiles et écureuils qui vous courent après pour déguster votre goûter à votre place (ils apprécient notamment les « Savane Barre »).

Après avoir régalé les animaux de Sa Majesté, nous arrivons devant sa résidence Royale (même si à cette période celle-ci n’y est pas). Beaucoup de monde est amassé devant les grilles du Palais, après quelques photos nous filons sur Green Park histoire d’éviter la foule.

* Green Park

Green Park d’une surface de 22 hectares était au début un lieu marécageux servant à enterrer les lépreux (irk). Depuis il est devenu un des 8 parcs royaux de Londres. Ce parc est un vaste espace boisé, mais au final il est celui qui nous a le moins plu, en effet il ne contient pas de lac, ni de zone fleuri, bref on l’a traversé pour rejoindre entre autres les Kensington Gardens et seuls les écureuils ont égayé un peu le trajet. Bof bof quand on voit les parcs voisins.

Après avoir traversé une intersection nous arrivons dans le très connu Hyde Park. Notre objectif est de rejoindre les Kensington Gardens du coup nous essayons de passer du bon côté du lac Serpentine histoire de ne pas rallonger notre très longue marche.

* Hyde Park

Bien plus fréquenté que les deux parcs précédents (notamment un nombre incroyable d’étudiants, vu l’heure ça doit être la fin de la journée de cours), Hyde Park est un parc immense mais super sympa pour y faire une grande ballade notamment le long du lac. De très jolis points de vue, une impression de bout du monde (on entend pas une voiture alors qu’on est en plein centre ville) et un calme absolu malgré le monde. Bref nous prenons le temps de découvrir celui-ci alors que nous nous dirigeons vers les Kensington Gardens.

* Kensington Gardens

Servant de cadre au prequel de Peter Pan de J. M. Barrie, ces jardins sont juste magnifiques. Un gros coup de cœur pour nous. Nous y retrouvons un grand nombre de statuts, de monuments, un mémorial (à la mémoire de Lady Di même s’il faut reconnaître que c’est le moins réussi de tous) et un jardin d’eau à l’italienne juste magnifique.

Après avoir passé une grosse journée de marche à arpenter Londres, nous restons de longs moments dans les Kensington Gardens.

Nous rejoignons enfin le métro le plus proche pour récupérer notre bus et rentrer en somnolant à notre hôtel. Nous mangeons rapidement un bout avant de nous écrouler de sommeil. Le lendemain une nouvelle journée riche en découvertes se profile !