Category: Floride 2012


Le Trip Report terminé il est temps de faire un petit bilan de celui-ci.. Notre voyage en chiffre :

– 25 jours sur place

– 6 parcs à thème visités

– 3 parcs d’Etats

– 2 pays visités (USA et Bahamas)

– des milliers de miles parcourus à pied et en voiture

– 3 gallons d’Arizona

– des Fast Food à foison

– des dizaines de rencontres inoubliables

– de nombreux modes de transport (avion, petit train, train à vapeur, bateau, voiture, monorail, à pieds (éternels compagnons), …)

Tous ces souvenirs n’ont pas de prix certes, mais il faut bien avoir conscience qu’un tel voyage occasionne tout de même de bons frais. Pour être honnête nous nous sommes vraiment fait plaisir au niveau des parcs en restau et achat souvenir, nous avons éviter autant que possible les motels miteux, et la croisière c’était juste du luxe.. Donc il aurait été possible de faire moins cher, mais on était là pour profiter…

Les 28 jours nous auront coûté grosse modo tout compris pas loin de 6500€ qui se sont répartis sur les postes de dépenses suivants :

– 10% du budget consacré à la croisière, 10%  à la voiture et 10% aux frais annexes (repas, souvenirs…).

– 15% du budget consacré  aux hôtels et 15% à l’avion

– 35% consacrés au gros bout de notre voyage : les parcs à thèmes

et les 5% peu ou prou aux démarches administratives que sont les passeports et autres ESTA.

Ce qui donne plus précisément ça *tadam*

Autant dire que 8 mois après la fin de nos aventures, cet aspect a été complètement occulté, et ne restent que les bons souvenirs.. Enfin pire que ça… On a qu’une envie… Y retourner !

Après les longues heures de route nous arrivons donc à notre hôtel d’Orlando réservé sur un coup de tête.  Celui-ci se trouve proche de Walt Disney Resort entre autre, et n’est pas trop cher au vu du peu de budget qu’il nous reste…

Howard Johnson Plaza Altamonte Springs – Orlando North ***

booking.com

L’hôtel est relativement calme mais le quartier nous a semblé au final relativement « craignos ». La chambre n’est pas super nette et très défraichie. Bref on en a pour le prix (50€/nuit petit déjeuner inclus) mais pas plus. Le petit déj’ ne casse pas trois pattes à un canard même s’il est autrement plus varié que dans d’autres hôtels. Bref idéal pour dormir mais pas plus..

Points + : rapport qualité/prix

Points – : chambre défraîchie et pas super nette

Note : 6/10

Le soleil se lève sur notre dernière journée « pleine » en Floride. La nostalgie commence déjà à se pointer, retour au point de départ ou presque. Allez on ne se laisse pas abattre, après un petit déj rapidement avalé, nous retournons faire les malls puis sur un coup de tête direction Downtown Disney avec une petite idée derrière la tête.

Nous garons la voiture à Downtown et prenons le premier bus direction…. Disney’s Boardwalk que nous n’avions pas pu faire auparavant. Et qu’est ce que nous avons bien fait…

Après avoir été déposés à l’entrée de Boardwalk, nous franchissons un « mini tunnel » qui passe sous un des superbes hôtels du coin et là nous tombons sur un lieu magnifique, ensoleillé et hyper calme. Boardwalk est composé de quelques boutiques et restaurant et de plusieurs hôtels : les Disney’s BoardWalk Villas, Disney’s Yacht Club Resort et Beach Club Resort. De magnifiques hôtels avec des plages et des aires de repos très agréables. Nous prenons notre repas à la Boardwalk Bakery qui propose des mets très frais et des desserts excellents. Pas donné mais très bon ! On recommande !

Nous faisons une petite ballade digestive (un des chemin mène à EPCOT mais nous ne cédons pas à la tentation de prendre une entrée), puis rebroussons chemin direction la « plage » prendre le soleil.

Nous passons une bonne après midi de détente.

Les heures filent et nous reprenons le bus en toute fin de journée pour récupérer notre voiture direction notre hôtel. Un dernier repas rapidement avalé et viens la corvée des valises (ne pas mettre plus de 23kg/ valise en soute dur dur) et un bilan des achats..

On s’est vraiment fait plaisir bondiou !!! Une fois les valises pliées, direction dodo, le lendemain matin on se lève tôt pour laver la voiture, la poser à Alamo et prendre notre avion direction Atlanta-Paris-Lyon.

Au dernier jour de notre voyage nous nous levons relativement tôt, déjeunons rapidement, chargeons la voiture et courrons la faire nettoyer complètement chez une enseigne du coin.. Nous prenons un nettoyage rapide.. *kof kof* ils sont tellement long qu’on sent la pression monter, manquerait plus qu’on loupe notre vol tiens. Surtout que bon on a juste les contrôles à passer quoi à l’aéroport et vue la galère à l’aller.. On est mal.. Je presse Jerem’ toute les dix minutes pour qu’il aille magner les fesses au bonhomme..

Finalement on nous rend la voiture nette et propre et nous branchons le GPS direction l’aéroport.. Nous sommes au bout de nos efforts.. or not… Nous rendons la voiture à Alamo, prenons nos valises, direction le hall de l’aéroport chargés comme des bœufs, nous soufflons, transpirons à grosses gouttes (normal vu la chaleur).

Arrivés dans le hall, nous trouvons l’aéroport super désert, pas un chat *gros coup de stress* et pas de vol Orlando-Atlanta annoncé… *gasp* On va accoster un agent des lieux qui nous dit qu’on s’est « juste » planté d’aéroport.. Bordwel il y en a pas qu’un à Orlando et on s’est plantés comme des bleus à pas 3h du départ de notre vol… Grosse catastrophe !! La seule solution rapide est de prendre un taxi (ou de relouer une voiture mais bon on va pas risquer de se planter de nouveau et vraiment louper le vol).

Nous en trouvons un devant l’aéroport, qui nous emmène direction l’aéroport international.. Nous avons juste quelques dizaines de kilomètres à refaire en sens inverse (ptaiiiin c’est grand Orlando), (nous suivons la route sur un plan piqué à l’aéroport), les minutes défilent super vite (arrgggggg) tout comme le montant de la course, ça bouchonne sévère.. mais nous arrivons à bon port (enfin aéroport) pas 1h30 avant l’embarquement.

Nous donnons notre CB, sommes délestés de pas loin de 100$ -(tant pis louper un vol serait encore pire), nous nous jetons sur le bureau d’enregistrement juste en face de nous, désert, nos valises sont piles poils au bon poids, nous courrons passer les contrôles tous stressés… Et arrivons à temps après sueurs froides sur sueurs froides pour prendre notre vol *danse de joie*. Je ne sais pas comment on a fait mais on a juste eu un bol phénoménal. Nous arrivons quelques courtes heures plus tard à Atlanta, nous mangeons un petit bout au Panda Express ( Fast Food chinois pas trop dégueu). Après 2h d’attente nous prenons l’Atlanta-Paris de nuit.. Un vrai cauchemar ce vol, juste deux personnes devant nous qui passerons leur nuit à bouger et mettre des coups dans le siège, donc nous fermons pas l’œil du vol. Nous arrivons tels des zombis à Paris. Nous avons à peine une heure de correspondance pour notre Paris-Lyon. Nous subissons d’énièmes contrôles, laissons nos dernières forces dans la courses à l’avion, prenons un minuscule coucou direction Lyon. Nous arrivons à bon port et à l’heure… Mais bon poissards un jour poissards toujours… Nos valises ne nous ont pas suivi.. L’horreur que de voir un tapis tourner et ne jamais voir ses valises arriver… nos cadeauuuxxx T-T.. Nous sommes convoqués au bureau Air France et là une charmante hôtesse nous prévient « juste » qu’elle n’a pas la moindre idée d’où se trouvent nos bagages.. KEUWAHHHH????? On nous prend nos coordonnées pour nous tenir au courant ASAP…. NAAAANNNNNN !!

Nous rentrons chez nous jet lagés à mort, stréssés pour nos valises que nous passons tout le mercredi aprem’ a essayer de tracer… Pas de nouvelles… Les sites internet nous font juste flipper à mort… Valises éventrées, disparues définitivement, voire débarrassées de leurs contenus, bref de quoi bien mettre les chocottes surtout qu’on est quasi sûrs qu’elles sont restées à Charles de Gaulle vue que notre dernière correspondance était super courte (trop?). Finalement nous retrouverons nos valises chéries le lendemain en état nickel, directement amenées à casa… Elles avaient juste voulues visiter un peu plus Charles de Gaulle.

Tout est bien qui finit bien, nous finissons ce voyage rassurés, les images plein la tête, un rêve réalisé…

Ainsi s’achève le récit de notre premier voyage aux Etats-Unis, à venir l’Italie et Londres mais également un bilan financier de ce voyage…

PS: n’oubliez pas de voter pour nous ici si vous aimez notre blog !

Comme nous l’avions décidé quelques jours auparavant, nous avons annulé nos deux nuits sur Miami hors de prix (complètement déçus par notre virée sur Miami Beach quelques jours plus tôt) pour rentrer directement sur Orlando. Autant dire que nous avons un sacré morceau de route à faire, certainement la plus longue qu’on n’ait jamais fait sur la journée, surtout qu’on tient à faire les Everglades sur la route, donc un super détour avec pas mal de marche.

Au programme 750 kms, 10 bonnes heures de route, une traversée quasi totale de la Floride,  4 trails, des dizaines d’espèces animales et végétales, des paysages à couper le souffle, une occasion ratée.. bref une journée épuisante mais ô combien enrichissante.

Après notre second petit déj’ bien copieux avalé au B&B nous prenons congé de nos hôtes et prenons la route « retour » des Keys, arrivés à Florida City, direction les Everglades et ses contrées sauvages blindées de serpents, de moustiques et autres espèces brrrr…

Nous trouvons rapidement l’entrée des Everglades et après nous être allégés de 10$ de taxe et avoir reçu en compensation une brochure nous prenons la direction des premiers trails, le plus intéressant pour les jeunes et les moins jeunes de part sa faune locale. Nous garons la voiture sur le parking avec appréhension, au vu des messages laissés par les rangers.. En gros faites attention nombre d’oiseaux prennent les voitures pour cible. (nnannnn n’abîmez pas la voiture c’est une location T-T)

* Anhinga Trail

Cette boucle de 1,3 kms permet de voir la faune des Everglades à quelques centimètres de nous. Sensations garanties quand c’est un énorme crocodile qui traverse le chemin de randonnées. Nombre d’oiseaux sont également visible. Vraiment un boucle super jolie à faire, mais tellement touristique qu’il faut arriver tôt pour ne pas se marcher dessus. Attention les rangers surveillent de près que nous ne prenons ni boissons ni bouffe avec nous (retour en courant pour Jerem à la voiture pour poser les gourdes). Attention le trail est peu abrité donc le soleil cogne vite, penser à prendre crème solaire et casquette.

Entrée de Anhinga Trail

Avis : +++

Après avoir bien profité de la ballade nous faisons la seconde disponible à proximité…

*Gumbo Limbo Trail

Cette boucle de 600 mètres nous fait serpenter dans une végétation dense tropicale qui a été complètement perturbée par l’ouragan Andrews en 1992. Limite étouffant vue la foison végétale, mais tombe au bon moment après la chaleur et le soleil du trail précédent, une mise à l’ombre qu’on ne saurait refuser.

Avis : +

Nous reprenons la route afin de rejoindre le trail suivant qui se situe en plein centre des Everglade…

* Pinelands Trail

Cette boucle de 600 mètres nous mène dans une forêt subtropicale de pins forestiers… On est à peine à quelques kilomètres des trails précédents et la végétation est déjà complètement différente. Hallucinant.

Avis : +

On reprend la voiture faire un mini break au trail très court suivant…

*Pa-hay-okee Overlook

La plateforme d’observation nous donne une idée du paysage qui se déroulaient sous les yeux des pionniers qui venaient s’installer dans le coin. Pendant des centaines d’années ceux-ci ont dû s’adapter et survivre aux contraintes du terrain. Devant nous se dévoile un paysage infini et magnifique… Immense…

Avis : ++

Cette fois-ci nous reprenons la route pour rejoindre un îlot de verdure au milieu des étendues jaunes des herbes hautes…

*Mahogany Hammock Trail

Sur  600 mètres nous parcourons cet îlot de verdure qui est digne d’une jungle avec son lot de plantes tropicales. Des chouettes y ont élu résidence. Manque de chance vue l’heure nous n’en verrons aucune..

Avis : ++

Notre dernier trail se passe en bordure de lac (oui après les hautes herbes, la forêt de pins, la jungle on passe à une version plus « aqueuse » des choses)…

* West Lake

Sur 600 mètres, nous passons à travers une immense mangrove, qui semble interminable (surtout avec la quantité de petites bestioles comme les araignées…) pour déboucher tout à coup.. Sur une immense étendue d’eau *_*

Avis : +++

La journée est déjà bien avancée (pas loin de 15h et encore de nombreuses heures de route devant nous), mais nous décidons de pousser tout de même jusqu’au Flamingo Visitor Center histoire de voir s’il y a encore de jolies choses à voir par là-bas. En chemin nous croisons enfin un « meeko » (ouais bon ok un raton laveur) qui traverse à toute vitesse la route. Ils sont sensés proliférer dans les Everglades mais c’est le seul que nous aurons le temps d’apercevoir, à peine dégainé l’appareil photo qu’il a disparu dans la végétation locale abondante 🙁 Occasion ratée…

Nous arrivons enfin au Flamingo center qui donne sur le lac vu précédemment, ici nombre de personnes s’adonnent à la pèche, et aux sports d’eau (canoé entre autres..). Nous montons au visitor center histoire de récupérer un joli magnet’ pour mettre sur le frigo.

Nous nous mettons enfin en route pour Orlando… Nous faisons donc marche arrière, avec un dernier arrêt rapide dans les Everglades.

Les miles s’égrènent, un sandwich rapide sur la route et nous arrivons trèèèèès tard à Orlando, où nous nous écroulons de fatigue dans notre hôtel.