Category: 3. Au Sud d’Orlando


Après avoir rebroussé chemin sur la route A1A, nous arrivons sur Big Pine Key et partons à la recherche de notre Bed and Breakfast : The Barnacle.
Nous bifurquons sur un chemin obscur (la nuit est tombée depuis apas mal de temps déjà) et nous trouvons sans trop de difficultés notre B&B. Jérém’ part à la rencontre de nos hôtes pour récupérer les clés de la chambre, qui possède une jolie vue sur la mer (que nous verrons le lendemain).
Nos hôtes se révèlent charmants, disponibles et près à nous aider dans notre visite des Keys.

Une fois les valises déchargées et la très jolie chambre découverte, nous nous installons sur la « plage » du B&B où nous faisons la rencontre atypique de Smokey (l’homme à tout faire du B&B) et de son petit chien tout mignon.
Nous passons une bonne heure à discuter avec celui-ci à la belle étoile. Une rencontre possible que dans le cadre des B&B. Nous prenons congé relativement tard, et calons le réveil tôt, en effet le petit déj’ est servi à horaire fixe.

Le lendemain matin nous rejoignons la salle à manger où nous trouvons deux français en voyage en Floride également (le monde est petit, même au fin fond des Keys on retrouve des ressortissants de notre contrée).

Le petit déjeuner est copieux (salé & sucré), se composant de jus de fruits frais, d’un gâteau maison, de saucisses et de boisson chaude au choix.
Le lendemain nous avons un menu différent (omelette ce coup-ci et autre type de gâteau ) et nous prenons celui-ci en terrasse avec vue sur la baie. L’hôtesse est fin cordon bleu et son mari nous sert avec une grande gentillesse.

Ce B&B est vraiment un endroit charmant, avec possibilité de prendre des kayak ou vélos, des propriétaires toujours disponibles, une situation idéale sur Big Pine Key où nous croisons juste devant notre fenêtre une population animale locale magnifique.. En effet quoi de mieux dès le réveil, que de voir une « Key Deer » (petite variété de biche endémique) devant nos fenêtres ou devant le B&B un iguane se faisant dorer la pilule.

Si l’on devait trouver des points négatifs à cette belle expérience (en cherchant bien), l’humidité de la chambre mais bon un peu normal pour la saison et à 10 m de la baie, et le prix. Sinon expérience magique.

Points + : hôtes charmants, lieu charmant, faune locale, petit déjeuner

Points – : humidité, prix, pas de télé (mais bon on en aura pas ressenti le manque du tout).

Prix : 370$ les deux nuits, Petit déjeuner inclus (la folie de notre séjour)

Note : 9/10

Voici un diaporama des lieux…

no images were found

Nous faisons halte à l’entrée des Keys une nuit avant d’entreprendre la longue route entre les îles des Keys. Nous faisons étape dans un motel tout proche de la route A1A qui  nous  mènera à Key West. Celui que nous retenons est le Fairway Inn**.

Fairway Inn**

Ce motel à proximité de la route des Keys, est situé sur deux niveaux. Les chambres sont relativement grandes, propres, baignoire incluse. La piscine est sur le parking, sous les chambres. Deux points noirs, la déco plus que défraîchie et surtout un accès net sensé être effectif dans toutes les chambres et qui se verra inexistant (ou presque… très cahotant). La petit déj inclus est atroce (autant dire qu’il y a trois pâtisseries qui se courent après, hyper sèches et trois fruits qui se battent en duel). Mais bon on y a dormi pas trop mal pour le prix dépensé.

Prix : 50€ petit déjeuner inclus.

Points positifs : rapport qualité/prix, propreté des lieux

Points négatifs : le petit déj’, le non accès internet, confort relatif

Note : 6/10

Nous nous levons tôt en ce matin pour pouvoir faire la route direction les Keys et surtout Key West, connu pour être le point le plus au Sud des États-Unis.

200 kilomètres sur une route unique, 42 ponts, des dizaines d’îles parcourues voici ce qui nous attend ce jour-là. Les Keys sont un archipel d’un millier d’îles et d’îlots de corail. La faune et la flore des îles est abondante et Key West, l’île la plus au Sud est le repaire de l’Amérique alternative, ses écrivains, ses artistes, ses baba-cools.

La route est des plus agréables à faire, une longue route qui vole d’île en île, de pont en pont entre deux étendues d’eau magnifiques, calmes… Le seul aléa est de ne pas se planter sur un croisement sous peine de mettre un bon moment pour faire demi-tour.

Au bord de la route, des haltes sont possibles, avec des panoramas très appréciables..

Après deux bonnes heures de route, un arrêt au Burger King du coin, nous arrivons enfin sur Key West, tout de suite reconnaissable à ses maisons de deux étages maximums. En effet un arrêté local interdit la destruction des bâtisses de Key West et toute construction supérieure à deux étages. En gros, seul l’achat d’une maison locale et sa restauration est possible, ce qui donne une ville bourrée de charme et qui n’a pas succombé aux aléas de l’urbanisation. Il y fait vraiment bon vivre..

Nous découvrons ses habitants animaliers locaux, qui sillonnent les rues en toute liberté…

Après avoir déposé la voiture dans un parking, nous arpentons la partie touristique de l’île avec un premier arrêt au Southernmost Point of Continental United States. Situé à 90 miles des côtes cubaines selon l’expression de Kennedy lors de la crise des missiles, cette borne se trouve en fait à 94 miles de celles-ci (soit pas loin de 150 kms). De plus le point le plus au Sud des USA effectif est en fait une base militaire située sur la même Key West mais non accessible au public bien entendu.

Nous avançons au hasard des rues bourrées d’hôtels et de maisons tous aussi charmants les unes que les autres…

Pour déboucher au bord de l’Atlantique avec un ponton qui nous ouvre une vue ô combien agréable..

Et de-ci de-là des rappels sur l’esprit de la population locale, que nous croisons tout au long de notre ballade, gentils, avenants, cools, disponibles, près à aider les touristes égarés que nous pouvons être.

Key West, temple des baba-cool

Après un bon moment passé au bord de l’océan nous repartons à la conquête de la ville pour retrouver la maison de Ernest Hemingway, un des personnages célèbres de la ville. Celui-ci écrivit dans sa maison de Key West environ 70% de son œuvre.

En chemin to Hemingway’s home

Nous arrivons enfin rue Whitehead devant la maison de l’écrivain. Malheureusement celle-ci n’est pas visible gratuitement (ça aurait été trop simple) et vue l’heure les visites ne sont plus possibles. Un cliché ou deux et nous repartons..

Maison d’Hemingway

Nous partons à la recherche du parking où nous avons garé la voiture. Malgré le plan du Routard que nous avons a disposition nous mettons un bon gros moment à retrouver celui-ci et nous perdons très légèrement dans les rues de Key West…

La nuit est pratiquement tombée quand nous sortons de Key West direction Big Pine Key où nous séjournerons deux nuits dans un B&B plein de charme. En effet, nous tombons en pleine saison pour Key West du coup les hôtels et B&B de Key West sont complètement inabordables financièrement, les prix frôlant la folie.

A suivre…

C’est les yeux remplis de jolies choses que nous faisons route vers notre prochain hôtel à Bonita Springs. Nous y arrivons tardivement, et trouvons un hôtel propre et moderne.

Best Western Bonita Springs Hotel & Suites*** 

Situé idéalement à l’entrée des Everglades côté Golfe du Mexique, il était le point de chute idéal après une journée passée à longer les plages.

Les chambres se trouvent être très spacieuses, la literie très confortable, chambre très propre, et une salle de bains très jolie. Sans parler de la présence d’un cro-onde, télé écran plat, gros frigo.. bref l’idéal pour une chambre d’hôtel.

Nous décidons ce soir là de ne pas mettre de réveil le lendemain, un peu fatigués de la grosse journée. Le lendemain matin, après avoir avalé un petit déjeuner correct, nous rechargeons la voiture, direction les Everglades.

Prix : 80€ petit déj inclus

Point +: grande chambre, très propre et moderne, + équipements

Point – : sans les photos, je ne me serais pas souvenu de l’hôtel, donc souvenir pas impérissable.

Note : 8/10

Après avoir fait le plein, nous prenons le GPS et impossible de déterminer un point de chute aux Everglades, toutes les données du Routard saisies nous donnent des temps de route monstrueux, pas de trail accessible par ce côté là de la Floride sans traverser les Everglades par l’autoroute et revenir sur nos pas ensuite pour prendre la route… Bref, plutôt que de passer des heures à supplier le GPS de nous fournir des données qu’il ne trouve pas nous décidons de mettre le cap directement sur Miami et Miami Beach pour faire un petit tour de reconnaissance vu que nous y passerons deux jours en fin de séjour. Nous prenons pour cela l’Everglades Parkway. La route est peu fréquentée ce jour là et nous avons un boulevard devant nous. La route est loin d’être planante à faire, j’ai trouvé des routes plus sympas.. A l’approche de Miami, le trafic se fait plus intense, et nous décidons d’embrancher vers Miami Beach pour faire un tour sur les plages.. Le paysage à clairement changé, après la route au milieu de nulle part (enfin si milieu de la verdure) nous embranchons sur des zones où des dizaines de routes se croisent, où les buildings montent très haut chatouiller les nuages, bref on passe de la nature calme à… un bordel monstre.

Arrivés à Miami Beach nous cherchons un parking, les rues sont blindées (pas d’autres termes), ça circule super mal, et pas un parking de dispo même après 45 min de recherche assidue..

Je commence sérieusement à fatiguer (je déteste rouler en ville) et nous abandonnons donc, la contrée du fric à gogo (avec les mémères à talons aiguilles et leur chihuahua ou les skaters avec leur serpent sur les épaules brrrr) pour retraverser le pont, nous retrouver dans Miami et ses zones très (trop?)  glauques, pauvre à mort, avec les personnes âgées au bord de la route qui tentent de vendre des bouteilles d’eau, des jeunes qui zonent, bref un pont qui séparent deux mondes complètement opposés.. Impression très très mauvaise de Miami sur le coup… Nous nous arrêtons vers 15h pour manger un bout (Taco Bell powaaaa, très bon), puis nous changeons nos plans et passons la fin de journée à arpenter les Mall de la région avant de rejoindre notre Motel dernière halte avant les Clés de l’Atlantique…

A suivre…