[Carnet de Route] Disney Cruise Line – Bahamas Cruise (3 Nights). Partie 1/8 : Welcome Aboard

En cette première semaine des vacances de la Toussaint, et première semaine de couvre-feu pour un bon tiers des Français, je vous offre pour mettre un peu de baume au cœur à tous un petit carnet de route qui retrace la croisière que nous avons fait à bord du Disney Dream en février 2012 dans les Bahamas. Au menu, océan, plages de sable fin, gros bateau et bonne bouffe ! Pour ce soir, deux articles pour le prix d’un pour compenser la non parution de celui d’hier. Welcome Aboard !!

PS : ces articles permettront d’autant plus de se replonger dans une bonne expérience qu’actuellement tous les bateaux de la flotte sont amarrés en France faute de pouvoir reprendre leur exploitation pendant cette période de pandémie.

Ayant passé la nuit précédente dans un hôtel à Cap Canaveral, nous trouvons très facilement le lieu d’embarquement à proximité de celui-ci. Il faut dire que la taille des paquebots de croisières nous permettent de les voir de très loin et les bateaux Disney sont d’autant plus reconnaissables à distance avec leurs cheminées toutes de rouge vêtues.

Arrivés proches du quai d’embarquement nous déposons nos grosses valises, munies des tags reçus par courrier, aux Crew Members. Nous garons par la suite notre voiture au parking après avoir récupéré un ticket donné par un ancien (décidément je n’arriverais jamais à me faire à l’idée de voir des retraités proche des 80 ans encore travailler, vive les USA). Le parking est au tarif de 17$ par jour, mais il est plus pratique de venir en voiture pour prendre le bateau que dépendre de transports en commun. Bien penser à noter l’emplacement où l’on met celle-ci pour éviter les déconvenues de fin de séjour (non non on est pas experts en la matière). Une fois sortis de la voiture avec nos bagages à main, nous suivons les mains gantées de Mickey pour rejoindre la salle d’enregistrement.

Un bureau est dédié exclusivement aux non-résidents US. Nous nous présentons à celui-ci face à une sexagénaire qui nous explique le fonctionnement de base de la croisière. Une fois les papiers signés, et les badges personnels donnés, s’ensuit une longue attente (nous faisons partie du « 14ème embarquement ») donc autant dire que l’attente risque d’être longue. Heureusement quelques activités nous attendent. Nous pouvons tout d’abord saluer le maître du bateau, Mickey Mouse himself. Nous découvrons une reproduction du Disney Magic (le niveau de détail!) dans cet immense hall et un bon bouquin permettent de tuer le temps même si nous avons plus que hâte de monter à bord. Nous voulons vite voir ce magnifique bateau ! les photos trouvées sur internet nous ont tellement fait rêver !.

 

Finalement notre tour arrive. Nous passons la porte en forme de tête de Mickey, nos cartes sont enregistrées par les CM, on nous donne une lingette désinfectante (une consommation énorme sera faite tout au long de la croisière), puis nous patientons pour faire notre première photo officielle.

 

Nous entrons enfin dans ce palace flottant sous l’annonce de notre nom par les Crew Members et leur applaudissements (quel accueil, on a l’impression d’être des VIP) . Le hall est immense, magnifique et brille de partout. Nous ne savons plus où poser le regard… Peut-être sur la statut de l’amiral Donald, ou sur les immenses ascenseurs de verre, ou encore l’imposant lustre ?

Pour le moment les cabines ne nous sont pas accessibles. Elles ne seront disponibles qu’à partir de 15h soit dans plus de deux heures. En attendant, nous partons à la découverte de cet immense bateau de 12 étages. Nous croisons au détour d’un ascenseur des francophones (ouf nous ne serons pas les seuls).

Après un premier tour sommaire du bateau, notre estomac crie famine et nous faisons un tour des selfs pour prendre de quoi manger. Quelques parts de pizza prises sur le premier espace restauration nous remplissent l’estomac temporairement… En avançant le long du bateau, nous tombons nez à nez avec une profusion de viandes et crustacés (pinces de crabe, crevettes, sushis,  rôtis), nous faisons de la place et nous reprenons un bout (enfin un certain nombre de crevettes/ pinces de crabes). Nous sortons repus après avoir arrosé le tout d’un gâteau et là… un stand de glace italienne à faire soi-même.. Rohhh ça passera bien, après tout une glace c’est du liquide refroidit.. Hoplà une tite glace en plus.. Bon on arrête là les dégâts car ce n’est que le début. Autant vous dire que si vous êtes au régime évitez les Disney Cruise Line !!

Bien plein, nous continuons à découvrir les espaces du bateau (la description arrivera par la suite). Il est désormais 15h et nous attendons tous de voir notre chambre. Une foule se presse derrière les barrières. Finalement celles-ci s’ouvrent et à nous la découverte de notre magnifique chambre avec véranda sur la mer. La chambre est fantastique (description à venir). Le temps d’en profiter, vient le temps de faire l’exercice de sécurité (la partie la moins drôle au vu du contexte européen et du Costa Concordia qui avait coulé peu de temps auparavant). Nous ne saisissons pas si on doit ou pas prendre les gilets de sauvetage. Un coup d’œil rapide dans le couloir nous renseigne (ils resteront au placard). Tout se fait facilement (nous espérons ne pas avoir à faire ces exercices dans des conditions réelles), et les Crew Members semblent relativement bien organisés.

Celui-ci terminé nous avons un bout de temps pour retourner à notre chambre récupérer le réflex avant d’assister au spectacle de départ du bateau.

 

Une réflexion sur “[Carnet de Route] Disney Cruise Line – Bahamas Cruise (3 Nights). Partie 1/8 : Welcome Aboard

  1. Sophie / Sosso dit :

    A la base je n’etais pas specialement tenté par la Disney Cruise Line mais à force de lire des TR…Ca donne vraiment envie (mais bon, si dejà j’arrive à convaincre mon cheri d’aller à wdw ça sera dejà bien… )!
    En tout cas, vivement la suite et les autres photos!!!

  2. delaunay dit :

    Notre voyage est prévu pour octobre 2013, merci pour ces longues lignes très intéréssantes

Laisser un commentaire