Tag Archive: it’s a small world


Here is a land of imagination, hopes and dreams. In this timeless land of enchantment the age of chivalry, magic and make-believe are reborn and fairy tales come true. Fantasyland is dedicated to the young and the young at heart, to those who believe that when you wish upon a star your dreams do come true.

Walter E. Disney, July 17 1955
Fantasyland est un des lands originaux ouverts en 1955.  A l’arrière du château, Fantasyland permet aux enfants (et aux plus grands) de revivre leurs contes préférés au travers de diverses attractions, d’Alice au pays des Merveilles à Peter Pan en passant par Blanche-Neige.
IMG_9957
Le land d’origine a subit de fortes transformation notamment en 1983 où les tentes ont cédés leur place à des bâtiments d’inspiration bavaroise.
IMG_0536
La légende veut que ce land ait été le land favori de Walt Disney.
Il faut bien reconnaître ce qui est, Jerem’ et moi nous ne raffolons pas de Fantasyland et ce quelque soit le parc où il se trouve. Trop orienté enfant, du coup ça pullule de petits (mal ou bien éduqués suivant les lieux), c’est assez bruyant, fouillis, avec une thématique loin d’être transcendante. Le petit plus de ce Fantasyland là est peut être l’adjonction et la présence de spectacles très sympathique (que nous verrons dans un autre article) et la présence de deux trois dark rides et un bobsleigh à faire.
Le land est composé de nombreux dark rides dont certains présent uniquement à Disneyland California comme c’est le cas pour Alice in Wonderland et Mr. Toad’s Wild Ride par exemple.
Mr. Toad’s Wild Ride
Attraction présente depuis l’ouverture du parc, elle se base sur le roman « le Vent dans les Saules » de Kenneth Grahame écrit au début du XXème siècle et adapté par W. Disney en 1949 sous le titre « Le Crapaud et le Maître d’école ». IMG_9959
Petit dark ride qui ne paye pas de mine mais qui est tout sympa quand même (dans la même veine qu’un Pinocchio ou un Blanche Neige).
Avis : ++
Remarque : comme tout le land, clairement orienté très jeune donc dispensable.
Alice in Wonderland
Ouvert fin des années 50, nous montons dans une chenille à la découverte des fabuleuses aventures d’Alice au Pays des Merveilles. Au départ dubitatif, ce petit ride sur l’histoire d’Alice se révèle être l’un des mieux fichus de sa catégorie. Nous avons beaucoup aimé.IMG_0533
IMG_0534

 

Avis : +++
Une fois n’est pas coutume après la loose de Walt Disney World, nous n’avons pu faire Peter Pan’s Flight en Californie pour la même raison : trop de monde toute la journée, et pas envie de courir à 7h du matin pour prendre une place pour un dark ride sur Peter Pan. Mini-déception mais mini mini.
Par souci d’économie de temps, nous n’avons pas ridé non plus les dark ride Snow White Scary Adventures et Pinocchio’s Daring Journey.
Par la même occasion, King Arthur Carrousel et Casey Jr. Circus Train se seront passé de notre visite, retrouvant peu ou prou les mêmes à Disneyland Paris et puis bon nous avons préféré les trucs un peu plus sensationnels d’Indiana Jones ou de Disneyland California Adventures à un Carrousel ou un mini train.
IMG_9964
Continuons donc à passer pour des mauvais fans (mais bon le séjour n’était pas extensible sinon nous aurions du rogner sur le reste), et les jolies photolocations des princesses prout-prout et leur poussière d’étoile et leurs oursons de frères trop meugnons, très peu pour nous. Donc exit, Merida, Rapunzel, TinckerBell et compagnie, nous cédons nos places avec grand plaisir aux petites filles (et petits garçons pas de sectarisme).
Bon par contre ayant une minute ou deux à tuer en ouverture et avec aucune attente, je reconnais la mort dans l’âme que nous nous sommes abaissés à faire…

Dumbo the Flying Elephant

IMG_9962

Nous montons dans les tours niveau sensation (hum lol), en prenant d’assaut l’attraction de… Dumbo (lui aussi présente depuis l’ouverture du parc).

Nous avons son jumeau en France et il faut reconnaître ce qui est, celui de France est plus sympa à faire dans le sens où on a une vue beaucoup plus dégagée sur Fantasyland et le château que celui de Californie où Dumbo est confiné dans un angle du parc et ne donne au final aucune vue dégagée. (un point pour DLP !)

Avis : bof allez ++

Continuons donc dans les attractions à sensation (très *kof kof*) fortes avec..

Mad Tea Party

Plus connue en France sous le terme Mad Hatter Tea Cups ou encore plus communément « les tasses qui tournent et foutent la gerbe », et installées dès l’ouverture du land et donc du parc CQFD.  J’ai peut être rêvé mais celle-ci semblent un chouilla plus rapides que leurs équivalentes parisiennes. Et le point positif c’est qu’elles ne sont pas couvertes, donc moins gros sentiment d’oppression qu’en France. Après ce ne sont que des tasses qui tournent donc pas de quoi fantasmer  outre mesure (au contraire de la Mad T party de l’autre parc mais ça c’est une autre histoire).

IMG_9973

Avis : ++

Si nous restons au niveau « attraction calme » il convient de parler de Storybook Land Canal Boats.

Storybook Land Canal Boats

IMG_0535

Dans la même veine que notre pays des contes de fées, nous embarquons dans un bateau à la découvertes des contes et légendes qui ont bercés notre enfance et qui se trouvent présentées en miniature tout au long du parcours. Barbant à la longue en France, hyper intéressant en Californie. Cela ne tient qu’à peu de choses, en effet la différence se faisant au niveau de l’interaction. Ouverte dès 1955 l’attraction n’est pas en effet toute automatisée comme en France et nous avons donc le droit à une narratrice et conductrice de bateau tout au long du parcours. Donc ce n’est pas qu’une ballade contemplative au milieu des contes et légendes mais une ballade interactive. Bref nous avons beaucoup aimé malgré parfois la barrière de la langue.

IMG_9972

Avis : +++

Ne quittons pas la veine des bateaux pour aborder le sujet qui fâche des poupées.

It’s a small world

IMG_0002

Extrêmement déçus par la version floridienne que nous trouvions très vide vis à vis de la version parisienne, nous nous sommes dirigés avec pas mal d’interrogations vers la version Californienne. Tendrait-elle plus vers notre version ou sa comparse américaine ? A notre grand bonheur, c’est juste un gros coup de cœur pour cette version où ajout non négligeable, nous retrouvons nos personnages Disney favoris tout au long de la traversée dans les pays en rapport. Une foule de détails qui nous permettent de voir l’attraction sous un nouveau jour. Et ça « On achète! »
Avis : +++
Passons sur la seule attraction à sensation du land.
Matterhorn Bobsleds
IMG_9974
Matterhorn Bobsleds est un ride de bobsleigh très sympa (et pas un poil d’attente), très « tyroliens/Alpin », avec de légères sensations. On a beaucoup aimé même s’il faut reconnaître qu’il n’est pas très tendre au niveau des à-coups (un peu le genre de Space Mountain Mission 2 qui fout des baffes dans la figure là c’est plutôt les genoux). Dans le même esprit nous préférons les Bobsleighs d’Europa Park qui sont plus tendres quand même.
Au final sentiment plus que mitigé sur ce land, avec des attractions très sympas qui en côtoient d’autres bien plus chiantes mais il faut reconnaître que nous ne correspondons pas du tout à la cible de Fantasyland. Les enfants sont clairement le cœur de cible et y trouveront certainement leur bonheur !!
@ suivre : les spectacles de Disneyland mais avant tout une petite incursion très « Boooh » à Disneyland Paris.

Une fois la masterclass terminée, nous essayons de voir le show les 20 ans de Discoveryland. Arrivés trop tardivement, nous ne voyons strictement rien si ce n’est des bouts de têtes et le show est tellement mal situé dans Discoveryland qu’on bouche les accès plus qu’autre chose. Nous filons donc essayer de voir le show des 20 ans de Fantasyland.

* Les 20 ans de Fantasyland

no images were found

Manque de bol là aussi il y a énormément de monde dans la cour du château. Nous nous calons devant la confiserie des 3 fées le long de la rembarde. Lieu idéal pour voir l’arrivée des personnages mais au profit de personnes sans gênes nous nous retrouvons rapidement avec plusieurs guests devant nous avec leur enfant sur leurs épaules. Résultat visibilité 0, du coup nous ne verrons rien du show qui semblait sympa (surtout avec Blanche Neige et son prince, les 7 nains, quelques danseurs et Mickey et Minnie en costume d’époque), nous nous enfuyons au bout de 5 minutes tout en croisant Vincent Mac Doom himself.

Stitch59000 a posté une vidéo magnifique de ce spectacle, la voici :

Ayant pas mal de temps devant nous avant le prochain show des 20 ans de Discoveryland nous faisons un tour d’It’s a Small World (à peine 10 minutes d’attente). Puis direction donc Discoveryland.

* Les 20 ans de Discoveryland

Nous arrivons 30 min avant le show et nous retrouvons au premier rang. Chouette on va enfin voir quelque chose ! S’ensuit une longue attente, et pendant ce temps là, le ciel s’assombrit dangereusement au point de se mettre à flotter. Heureusement tout s’arrête rapidement. Nous sommes rejoint sur place par Magicland qu’on avait perdu après la Masterclass. Le show commence alors. Les costumes sont hyper sympa, les danseurs à roulettes pas mal pensés, Angel et Stitch en version Buzz l’éclair why not. Mais quelle bouillie sonore. De la techno certes mais beurk quoi. La musique m’a littéralement fait dresser les cheveux sur la tête. Et l’ajout de Magic Everywhere la musique des 20 ans en fin de show me semble totalement inutile vu qu’on nous la resservira sur tous les shows quitte à jouer l’anachronisme complet. Une adaptation en fonction de chaque land aurait tellement été plus sympa. Bref convaincu par la mise en scène mais pas du tout par la musique et encore moins le lieu choisi devant Orbitron à géner le passage complètement. Enfin ne nous plaignons pas, cet étroit chemin nous aura permis de voir Phil Collins de près (mais pas en chanson *pleure de dépit*) et de retrouver Angel si rare sur les parcs. (il sera bon dernier pour moi sur les 4 shows qu’on aura vu ce jour-là)

Avis : +


voici notre vidéo du spectacle :

Le spectacle fini nous avons 3/4 d’heure avant le dernier show que nous ferons avant notre pause repas. Nous passons par Frontierland pour prendre des Fast Pass à Big Thunder Mountain qui se trouve être en rade à ce moment là. Puis nous décidons de nous caler devant la scène de spectacle des 20 ans de Frontierland où nous croisons Seb et Audrey, nous apercevons plus loin Marc et pas mal d’autres membres de DCP (le forum semble s’être déplacé en nombre pour l’occasion).

* Les 20 ans de Frontierland

Avec les musiciens du Cowboy Cookout, les Ours de Country Bear Jamboree, nous voici transportés dans un spectacle typiquement Far Westien. Musique typique, danse très bien fichues, présence de Dingo et Max qui n’est pas trop choquante, le spectacle passe très bien. Et le lieu est au final très bien choisi, en contrebas du coup pas mal de monde peut voir le spectacle et éloigné d’une artère de circulation au fond d’un land. Top. Perso j’ai beaucoup aimé (n°2 pour moi sur les 4 shows qu’on a vu).

Avis : +++

Notre vidéo du spectacle :

Il est alors 14h15 et nos estomacs crient famine, surtout que pour ma part je n’ai rien mangé depuis plus de 15h. Nous allons voir du côté de l’Agrabah Café qui est complet jusqu’à 15h (trop tard, trop faim). Nous allons donc prendre un repas au Hakuna Matata.

Hakuna Matata

Ce Fast Food d’Adventureland est sut le thème du Roi Lion (musique du film diffusée en fond sonore d’ailleurs). Après 15 grosses minutes de file nous pouvons enfin commander. Nous avons pris le Menu 2 : poulet sauce piquante – riz – tarte coco-chocolat (qui s’est transformé en gâteau au chocolat due à la rupture de stock grrr) et le poulet pané avec les frites épicées – Ice Tea (Menu 1) et Jerem se laisse tenter par le « Délice des 20 ans » qui semble sur la photo être un gâteau épais au chocolat pour 3€70. Un souci sur le TPE fait que je reste bloquée en caisse 10 minutes, ma CB n’arrivant pas à être débitée (en attente… en attente.. en attente… zzzzz). Une fois servis, place à la dégueustation. La première fois où nous avions fait ce Fast Food (en période creuse) nous avions apprécié. Là, le riz est archi-collant avec arrière goût de savonnette, le poulet est bizarroide avec sa peau autour et le Délice des 20 ans ressemble en fait à un vieux chocolat de Noël fourré chocolat bien dur, collant et archi écoeurant avec une plaquette sucrée dessus marquée 20 ans. Pas terrible, non pardon franchement pas bon. Heureusement que le poulet pané et les frites épicées sont bonnes ainsi que le gateau au chocolat.

Avis : +

Remarque : ne pas y aller en période de bourre, les CM sont dépassés, fatigués et du coup pas forcément enclin à répondre aux questions.

Après une pause restauration, nous nous dirigeons vers le show des 20 ans d’Adventureland.

* Les 20 ans d’Adventureland

Le show sur le thème du Livre de la Jungle, met en scène des chanteurs à capella ainsi que les personnages du livre de la jungle accompagnés de Daisy et Donald. Le show est très bien chantés et mis en place. L’énorme bémol ? la scène qui est en hauteur (devant le Colonel Hathi’s) du coup passé le second rang on ne voit strictement plus rien (à moins d’aller crapahuter et se percher dans l’arbre des Robinsons). Du coup nous avons suivi le show via le mini-écran de notre caméra. Yipaa. De par sa configuration ce show se classe n°3/4.

Avis : ++

Voici notre vidéo du spectacle :

Une fois le spectacle terminé nous rejoignons Lili, Phanou, Nino, GI Joe, Alexia et Magicland pour prendre un goûter à 8 au Blue Lagoon (qui au passage a augmenté affreusement ses prix : le poulet colombo en 3 ans est passé de 16€ à 23€ paye ton inflation !)

* Goûter au Blue Lagoon

Tout d’abord autant vous dire que ce n’est pas forcément super facile de pouvoir goûter dans un des restaurants du resort. Suivant les CM vous pouvez vous faire accepter ou vous faire gicler. Jerem et moi choisissons un thé/chocolat gourmand. Les autres choisissent des crèmes brulées, des variations autour de la banane etc. Mon thé arrive et moi qui pensait pouvoir me réveiller avec un peu de théine (proche de la caféine) je me retrouve avec une tisane. Comique. En accompagnement de la tisane, un rocher à la noix de coco (industrielle mais pas mauvais), un bout de gateau aux fruits et fromage (qui ressemble au gâteau spécial 20 ans) pas franchement planant et une boule de glace rhum raisin surgelée. Vous me direz quoi de plus normal pour de la glace ? Oui mais non là ce n’est pas une boule de glace faite à partir d’un bac et posée après sur l’assiette. Mais plutôt une boule de glace qu’on a faite, mise au congel’, et sortie lorsqu’il y a eu besoin. Du coup loin d’être fondante, elle est franchement glacée sur les bords. Et en plus je déteste le rhum raisins ! Rendez nous la glace au lait d’amande douce « faite minute ». Grosse déception (une fois encore) de la part du Blue Lagoon. Dire qu’il était notre restau préféré il y a 3 ans de ça. Au niveau de la propreté des verres et couverts on repassera, certains avaient des tâches sur les verres, et leur cuillère pleines de glace… Le seul point positif c’est d’avoir passé de très bons moments avec les copains et de rencontrer ENFIN phanou !

Avis : – – –

Après ce goûter séance photo collective (d’ailleurs les topains envoyez moi une photo que je la poste par ici ^^) puis on courre avec Lili et Phanou direction la parade que l’on rate de quelques instants tandis que Jerem, Alex et Magicland vont faire Big Thunder Mountain avec leur Fast Pass. Tant pis, nous allons nous caler avec Lili nous reposer en attendant que les z’hommes nous retrouvent. Une fois ceux-ci arrivés nous nous dirigeons vers Phantom Manor faire un petit tour de notre attraction fétiche (une grosse quinzaine de minutes d’attente). Puis il est l’heure d’aller voir les 20 ans de Main Street U.S.A.

* Les 20 ans de Main Street U.S.A

Notre spectacle coup de cœur sans hésitation. Superbement bien intégré à la thématique des lieux, magnifique costumes, Mary Poppins qui colle parfaitement et une intégration réussie mine de rien de l’ourson Duffy. La musique qui ne dépare pas du tout. Bref que du bonheur surtout avec ce ciel dégagé et le soleil rasant du soir !

Avis : gros coup de coeur

Voici notre vidéo du spectacle :

A suivre

Après un passage rapide par l’hôtel (via le bus) pour prendre une veste, recharger les mugs et se décider sur la suite du programme, on s’oriente vers le Magic Kingdom qui ferme ses portes ce soir là à 00h.

Nous avons une navette rapidement qui nous pose au pied du Magic Kingdom qui contrairement à celui de Disney se trouve près d’un immense lac, environnement magnifique s’il en est (surtout de nuit avec tous les hôtels éclairés). Après l’habituelle fouille, on passe les tourniquets et on tombe sur la gare. Peu dépaysés au final,  nous passons sous la gare puis on se laisse porter  le long de Main Street pour s’amuser au jeu des 7 différences.

Le bâtiment qui accueille la photolocation de Mickey-Minnie est très joli, nous ne le visiterons que plus tard.. Notre regard se porte presque immédiatement sur le château, très différent du nôtre et bien plus imposant. Mais qui a son charme également, surtout avec la statue « Partners » devant celui-ci (Mickey & Walt) et la variation de couleur dans l’éclairage du château.

Une fois le château passé (et avoir écumé les photographes Photopass (sujet à venir)), nous nous orientons sur le land non présent en France : Liberty Square.

Liberty Square

Le land contient The Hall Of Presidents, Haunted Mansion (qui correspond de loin à notre Phantom Manor) et Liberty Square Riverboat (notre Molly Brown : bateau qui déambule le long du land) fermé pendant notre séjour. Après une découverte des boutiques et du land, nous nous orientons rapidement vers Haunted Mansion vu que nous aimons énormément la version française.

* Haunted Mansion : la file d’attente donne le choix de passer soit par Boot Hill (le cimetière) soit de le squizzer. Nous décidons de passer par celui-ci et tombons sur une file d’attente interactive. Super sympa quand on est seuls, d’activer différents effets sur différentes tombes. Les deux files se rejoignent devant l’entrée d’Hauted Mansion. Nous entrons dans le vestibule avec un tableau extrêmement bien fichu. Passage comme en France par une stretch room puis nouvelle file d’attente (moins bien fichue qu’en France). Une fois dans les dooms buggies nous voici à déambuler à travers les différents tableaux, certains ayant des points commun avec Phantom Manor mais qui s’en éloigne tout de même.

Avis : coup de coeur, mention spéciale aux scènes de Léotat et de fin du dark ride.

Remarque : Dark Ride

                                                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En sortant de Liberty Square, un petit passage nous permet de nous rendre directement à Fantasyland.

Fantasyland :

Lors de notre séjour, le land était, il faut bien le reconnaître complètement défiguré. En effet, un vaste programme de refonte de Fantasyland afin de l’agrandir et de créer/déplacer des attractions était alors mis en œuvre. Fin totale des travaux pour 2014. Du coup Fantasyland est pour l’heure minuscule, limite étouffant, même si on y retrouve deux pépites. Pour ne rien cacher, nous avons pris le parti de ne pas faire les dark rides que nous avons en France (aucune envie de perdre 1h dans les files d’attente pour avoir peu ou prou la même chose). Du coup je ne donnerais pas mon avis ni sur Peter Pan, ni sur Blanche Neige ni sur le Carrousel. Après une grosse journée à courir Animal Kingdom nous avons voulu privilégier les attractions sans attente et où l’on serait assis, étant pas mal sur les rotules.

* It’s A small World : L’attraction aux poupées est présente depuis l’ouverture du parc et ça se voit. Autant dire que l’on a pas été transportés du tout. Les scènes sont vides, les poupées semblent en sous-effectifs, l’attraction est hyper vieillissante. C’est la déception du séjour. On ne l’aura faite au contraire d’autres une seule et unique fois.

Avis : à éviter

Nous traversons la rue et tombons sur Mickey’s Philharmagic. Aucune attente, et vu les commentaires trouvé sur le net, on saute sur l’occasion.

* Mickey’s Philharmagic : Quelle claque ! Ce cinéma 4-D est tout simplement un petit  bijou. Les effets sont magnifiques. Pour situer l’histoire, Donald commet une énième bourde quand il veut prendre le contrôle de l’orchestre philharmonique de Mickey. Il se trouve donc transporté dans plusieurs scènes de films Disney à la recherche du chapeau magique de Mickey. Bien que d’une durée 11min, on a une impression de trop peu et on sort les étoiles plein les yeux, et l’envie de dévaliser la boutique de produits dérivés.

Avis : gros coup de coeur

Remarque : cinéma 3-D avec effets, Fast Pass disponibles

La fatigue et la faim l’emportant sur la motivation de découvrir d’autres parties du parc, nous nous orientons sur le premier fast food venu : le cosmic ray starlight Cafe. Un hamburger chacun (pas trop mauvais), un gateau hyper sucré plus loin (le carrot cake était pas mal pour de l’industriel) et nous voila repartis pour la navette de retour pour notre chambre.

Le troisième jour sera consacré à la découverte de notre parc coup de coeur : EPCOT…