[Carnet de Route] Disney Cruise Line – Bahamas Cruise (3 Nights). Partie 8/8 : D-Day at Cape Canaveral

Ce matin nous nous levons de bonne heure, un petit pincement au cœur.  Ce sont nos derniers moments sur le Disney Dream. Nous prendrons notre See You Real Soon Breakfast à l’Animators Palate comme nous l’a indiqué la veille Eva. Il est déjà 8h bien sonnés et la foule attend que les portes s’ouvrent.

Une fois tous assis à la table de la veille, Eva vient prendre nos commandes. Jerem’ se contentera de viennoiseries, de jus d’orange frais et d’un chocolat chaud. Pour ma part je joue à la gourmande et commande « For a Sweet Journey – buttermilk pancakes, blueberry pancakes, whole wheat pancakes, Belgium waffles (all served with honey or breakfast syrup) » assorti d’un jus d’orange et de chocolat chaud également. Les pancakes et la gaufre sont à se taper les fesses par terre et je sors de table l’estomac bien rempli. Avant de quitter le restaurant nous remettons à Eva l’enveloppe contenant ses tips, comme nous l’avions fait la veille avec l’aide serveur, le chef des serveurs et notre housekeeper. Après un au revoir et un gros pincement au cœur, nous partons récupérer une photo que nous avions commandée la veille, et il est désormais temps de faire nos adieux au Dream. Nous suivons le chemin inverse de l’aller..

 

 

Nous passons rapidement la douane (nous n’avons rien à déclarer vu que nous n’avons (presque) rien acheté). Puis nous arrivons dans un hangar où nous partons dans un jeu de recherche d’une aiguille dans une meule de foin, ou comment retrouver ses bagages parmi des milliers d’autres valises de même couleur ? (ben oui on a pris des valises noires comme 90% des passagers). Nous trouvons rapidement la zone verte Tinckerbell, et après moult recherches toutes nos valises sont récupérées. Une fois sortis du bâtiment, nous rejoignons le parking. Il fait un froid de canard (après les plus de 30°C dans les Bahamas, on doit pas être loin des 10°C là, super choc thermique). Le hic, c’est qu’en 4 jours on a largement oublié l’endroit où on a garé notre voiture. Et c’est pas qu’on est chargés, mais presque. Nous voilà à faire tous les étages du parking à la recherche de la voiture, que nous retrouvons au bout d’un temps interminable..

Notre belle croisière se termine à la sortie de ce parking. Elle reste encore aujourd’hui près de 8 ans après un merveilleux souvenirs. Nous repensons encore souvent à Castaway Cay, aux Crew Members si gentils et à la BOUFFFEEE !!
Malheureusement actuellement toutes les croisières sont suspendues. Du coup en refaire une n’est pas dans nos projets. Surtout qu’à la sortie de cette belle expérience je me vois atteinte par un mal pas forcement très agréable : « le mal de Terre ». Pour ceux qui ne connaissent pas, l’oreille interne après une croisière a du mal à s’adapter à l’absence de roulis. Et du coup pendant quelques jours, de jolis symptômes comme la nausée, l’impression de tanguer, les vertiges se déclenchent. Est ce qu’un jour mon envie de croisière passera avant ce syndrôme? Pour le moment non mais qui sait…